[RP] 2099, Hameau de Saint Ladre - Chez Noah Dupuis

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Re: [RP] 2099, Hameau de Saint Ladre - Chez Noah Dupuis

Message par Noah.Dupuis le Mar 9 Jan - 17:06

Ses paroles ne me surprennent pas. Je me mettais à sa place. Après tout moi non plus je ne serai pas à l'aise si je me trouverai dans sa maison à Sancerre, là où elle a vécu plusieurs mois avec Augustin.
Jamais je ne lui imposerai de vivre ici avec moi si elle ne s'y sens pas bien . Elle ne serait pas heureuse. Et la chose la plus importante que je souhaite, c'est que Louise s'épanouisse à mes côtés.

Louise lâche mes mains, je la regarde inquiet mais mon inquiétude parti vite lorsque ses mains se posèrent sur ma poitrine.
Elle me fit reculer, je ne regardais pas où j'allais car j'avais confiance en elle. Je la regardais dans les yeux  tout en reculant jusqu'à ce que mes mollets rencontrent un fauteuil où je m'y laisse tomber.

Louise prit place à califourchon sur mes genoux. Ses lèvres allèrent retrouver les miennes, et je répondis à son baiser le rendant plus intense. Ma main droite étant sur sa hanche et ma main gauche alla de sa nuque à ses cheveux. Comme elle m'avait manqué. Je l'aimais à un point que je ne pouvais même pas l'explique ne trouvant mes mots pour décrire ce que mon cœur ressentait.

Je ferme les yeux quelques instants lorsque nos fronts se rencontrèrent. Je la regarde, lui souriant , l'aimant , la désirant.

Louise, j'aurai toujours cette peur que tu m'échappes, que tu t'éloignes. Je ne cesserai de t'aimer.
Durant ces mois d'absences, je n'ai cessé de t'aimer. Je sais que je t'ai fais souffrir par le passé et j'en suis désolé.
Je m'en veux, si tu savais.
Dis je tout en caressant sa joue. Tu ne méritais pas de souffrir. Tu es une jeune femme si belle et intelligente.
Tu mérites d'être heureuse. Et j'aimerai qu'à mes côtés tu le sois, jusqu'à la fin de ta vie. Que je sois capable de te combler.
Je t'ai toujours désiré même quand tu étais mariée. Quand tu étais avec Anthony. Quand je te regardais jouer du violon. Quand je te regardais, quand toi tu ne me voyais pas.
Mes yeux se sont toujours posés sur toi avec admiration et amour depuis que nos liens se sont reprochés.


Lorsqu'elle me vole un baiser, j'en profite pour lui mordiller légèrement sa lèvre inférieure.

Tu as toujours était la Louise provocante.
Et jamais je ne te forcerai à vivre ici avec moi. Nous aurons notre maison Louise. Rien qu'à nous.
Je ne vais pas m'évaporer. Je vais rester, avec toi. Le fait que tu sois venue me retrouver ici me rend si heureux.
Je suis à toi Louise.
Rien qu'à toi.


Mes yeux azur plongés dans ses yeux émeraudes ne pouvaient dévoiler autre chose que la sincérité de mes paroles.
J'étais plus que sincère. J'aimais Louise. Depuis tellement longtemps. Ma main qui était dans ses cheveux, glissa sur sa nuque, son épaule, son bras ,sa main que je pris dans la mienne et que je porta à mes lèvres pour y déposer un doux baiser.


Je ne te ferai plus jamais souffrir, sinon .... tues moi. Car je mériterai plus de vivre dans ce monde où ton coeur ne battra plus pour moi.
Et que le mien sera déchiré par le manque de toi.


Je n'avais quitté ses beaux yeux durant que mes paroles s'échappèrent. Je me dévoilais à Louise car je voulais pour tout au monde, qu'elle m'accompagne tout au long du restant de ma vie.
avatar
Noah.Dupuis

Messages : 492
Date d'inscription : 04/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] 2099, Hameau de Saint Ladre - Chez Noah Dupuis

Message par LouiseLamotte le Sam 13 Jan - 22:12

Ses mains sur moi on toujours le même effet. C’était toujours comme s’il me touchait pour la première fois. J’avais toujours ces frissons qui me parcourait. Ces millions de papillons qui s’envolaient en moi. Je le désirais, toujours.

Peu de gens sont au courant de notre histoire. Noah avait toujours représenté l’homme parfait, aux yeux de tous. Un travailleur acharné, un mari parfait, un ami fidèle. Et j’étais entrée dans sa vie. Je l’avais bousculé.

J’écoute ses paroles. Combien de fois j’avais rêvé l’entendre dire tout cela ? Je l’avais même imploré. Imploré de m’aimer à nouveau. A une époque, j’aurais tout fait pour lui. Pour l’avoir encore. J’avais goûté au ténèbres lorsqu’il m’avait laissé. Augustin m’avait sauvé. Puis je m’étais laissé engloutir à nouveau à sa mort. J’étais restée discrète sur mes six mois de disparition. Même Noah ne savait pas ce que j’avais fais.

- Tu as tellement su cacher tout cela Noah... Si tu savais à quel point j’ai espéré. A quel point j’ai imploré. Ces nuits à pleurer, à me sentir vide... A chaque fois qu’on se croisait, c’était une souffrance. Te voir si heureux avec Ambre. Devoir te considérer comme mon supérieur strict. Alors que je n’avais qu’une envie, regagner tes bras, tes lèvres, ta peau... Mais tu étais si froid... Si distant... Combien de fois j’ai cherché à savoir si des sentiments pouvait toujours être présent... Mais tu me répondais toujours non, de tourner la page. Tu m’as laissé aimer un autre homme... Me marier... Tu as été là ce jour, à être le témoin de cette union.
J’aimais Augustin, mais... Un regard, un geste, une parole de toi... Je n’aurais jamais pu te résister Noah. Jamais. J’aurais tout laissé.


Il mort ma lèvre, je souris doucement :

- Notre maison... Il n’y a rien d’autre que je souhaite plus que tout au monde. Une vie avec toi, toujours. Me réveiller chaque matin dans tes bras. Ne pas avoir à me cacher. Moi aussi je suis à toi Noah. Rien qu’à toi. Plus personne ne se mettra entre notre amour. Il n’y a plus que toi et moi, pour l’éternité. Tu es l’amour de ma vie... Et plus jamais on ne t’arrachera à moi.
Je veux aller de l’avant. Et oublier toute cette souffrance de ces dernières années.


Lorsque sa main glisse sur moi, je me mords la lèvre. J’aime sa tendresse à mon égard :

- Je te tuerais... Et je me tuerais après alors. Car moi je ne peux vivre dans un monde où tu n’es pas.

Je caresse sa joue à mon tour, du bout des doigts :

- Tu es tellement différent... T’entendre prononcer toutes ses paroles, pour moi. J’ai l’impression de rêver... Mais non, tu es là...

Lentement, je tire sur les liens qui retienne le corset de ma robe :

- Crois-tu qu’on a encore du temps, avant que Thomas finisse sa sieste ?
avatar
LouiseLamotte

Messages : 375
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 18
Localisation : Sancerre

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] 2099, Hameau de Saint Ladre - Chez Noah Dupuis

Message par Noah.Dupuis le Mar 16 Jan - 9:00

Je savais parfaitement la peine que j'avais pu faire par le passé à Louise. Je m'en suis voulu. Énormément.
Elle ne méritait pas qu'on lui fasse autant de mal. Louise était une femme superbe, adorable, quand elle le voulait, à l'écoute. Et j'avais étais
celui qui lui avait brisé le cœur. Celui qui avait fait couler ses larmes sur ses joues.


Je suis désolé Louise. Je m'en veux beaucoup de t'avoir fait autant de mal.
Je me rappelle très bien les paroles que je t'ai dites. Et je l'ai dis pour ton bien. Pour que tu avances.
Je sais qu'elles ont été dures à entendre. Que tu aurais préféré que je te dise l'inverse. Mais sache que je le pensais. Mais je ne te le disais pas car je ne voulais pas que tu t'arrêtes qu'à moi, mais que tu puisses t'épanouir en passant à autres choses. Et cela tu l'as fais Louise.
Tu as rencontré Augustin. Je m'en suis mordu les doigts de te voir si malheureuse mais qui aurais-je été si je t'aurai empêché d'avancer.
De te laisser avoir un avenir autre qu'en attendant une personne qu'à l'époque je ne pensais pas que tu puisses avoir.
Je ne voulais pas être la personne, qui , au point d'être égoïste, aurais continué à te dire qu'il t'aimais, qu'il voulait vivre le restant de sa vie avec toi alors qu'il ne le pouvais pas. Je ne voulais pas être ainsi. Je voulais, au contraire, te poussais à m'oublier pour que tu vives ta vie.
Mais je ne pensais pas, qu'aujourd'hui je serai ici avec toi à parler de tout cela mais dans l'autre sens. Qu'aujourd'hui c'est avec toi que je veux avancer. Et personne d'autres. Et on a plus rien pour nous y opposer.


Je lui souris, du pouce j'effleure sa lèvre qu'elle venait de mordillait. Elle avait toujours cette habitude. De torturer sa pauvre lèvre alors qu'elle n'avait rien fait.

Nous irons de l'avant Louise. Nous avancerons ... ensemble.
Nous aurons peut être des hauts et des bas. Mais c'est ainsi qu'un couple fonctionne. Si tout allait toujours bien c'est que quelque chose n'irait pas.
Que l'un des deux ne dis pas forcément où ça ne va pas pour ne pas faire souffrir l'autre.
Mais je te le demande Louise, si quelque chose ne va pas , dis le moi. Même si connaissant ton caractère, tu le feras et sans hésiter.
Je ris.

Évitons de nous entre-tuer Louise. Aimons nous tout simplement.

Lorsque Louise effleure ma joue du bout de ses doigts, je frissonne légèrement. C'est fou la sensation que provoquait Louise chez moi.

Oui je suis là, et je ne compte pas partir. Jamais.

J'avais face à moi la Louise que j'avais connu. Celle qui aimait provoquer, séduire. Ma Louise !
Je souris en coin.


Oui cela ne fait pas longtemps que Thomas est à sa sieste.

Mon regard va à son corset puis à son regard.

Besoin d'un coup de main ? Je souris puis je l'attrape par la taille, me levant en même temps afin de la garder contre moi, ses jambes autour de ma taille.

Tu fais toujours un poids de plume Louise. Nous serons mieux à l'étage qu'ici.

Je lui vole un baiser que je rendais langoureux avant de l'emmener à l'étage la portant toujours dans mes bras.
avatar
Noah.Dupuis

Messages : 492
Date d'inscription : 04/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] 2099, Hameau de Saint Ladre - Chez Noah Dupuis

Message par LouiseLamotte le Sam 20 Jan - 16:31

J’écoute toutes ses paroles. Malgré tout, même si je comprenais ses intentions, je ne pouvais cesser de penser que j’aurais préféré continuer de penser qu’il était toujours amoureux de moi. J’aurais peut-être moins souffert d’imaginer qu’il me laissait de côté pour vivre une vie de famille heureuse, qu’il me laissait parce qu’Ambre était la femme de sa vie et rien d’autre, plutôt que d’imaginer qu’il m’avait juste viré de son coeur. Je m’étais livré à lui comme j’avais et j’avais eu la sensation d’avoir été bafouée, voire même trompée pendant plusieurs semaines :

- Je n’ai jamais pu t’oublier Noah. Et je n’aurais jamais pu oublier. Tu étais enroulé dans mon coeur, tes caresses gravées sur ma peau et tes paroles ancrées dans mes pensées. Tout ce que nous avions pu partager, cet amour qui m’a semblé si puissant à l’époque, cette attirance qui n’a jamais pu me fuir, c’est resté là. Alors oui, j’ai avancé, j’ai aimé un autre homme. Mais tu es resté là, comme une ombre qui planait sur moi.

Je marquais une courte pause, avant de reprendre, faisant suite à ses projets d’avenir :

- Nous devons... Je dois tourner la page sur tout ça. Le livre de l’histoire Noah/Louise d’il y a plus d’un an doit être fermé définitivement. C’est maintenant que nous commençons notre histoire. C’est maintenant que nous devons nous redécouvrir. Tout recommencer à zéro. Et oui, plus de mensonge. Même si tu le sais, je n’ai pas pour habitude de mentir en effet. Je te dirais tout oui.
Tu es ma vie maintenant... Nous ne nous entre-tuerons pas, jamais !


Les liens de mon corset maintenant défait, je plonge mon regard dans le sien. Il me connaît, je sais qu’il sait comment je suis, comment interpréter mes gestes ou mes paroles. Je le regarde avec envie, avec désir :

- Alors si tout va bien, nous avons un peu de temps devant nous... Pas besoin d’aide, je me débrouille très bien toute seule comme tu peux le voir.

Je souris. Il me soulève. Je resserre mes jambes autour de sa taille et glisse mes bras autour de son cou :

- J’ai maigris ces derniers mois. Et j’ai dû perdre les muscles que j’avais gagné en deux ans... Je ne me suis plus entraîné depuis une éternité... Mais bon, tu es très fort alors même, tu m’aurais porté sans souci...

Il m’embrasse à nouveau et je goûte à ses lèvres avec fougue. Je ne me détache pas de lui une seconde, cherchant toujours plus à ce que nos corps soient collés.
Pendant qu’il nous conduit à l’étage, je dépose des baisers dans son cou, sur l’arête de sa mâchoire, sur ses lèvres. Je fais tout pour le troubler d’avantage :

- Je t’aime...
avatar
LouiseLamotte

Messages : 375
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 18
Localisation : Sancerre

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] 2099, Hameau de Saint Ladre - Chez Noah Dupuis

Message par Noah.Dupuis le Lun 22 Jan - 18:34

Louise avait raison. Nous devions avancer. Regarder devant nous. Et que devant nous. Pas en arrière. Juste devant.
Regarder ce que l'avenir nous offre et en profiter. Profiter de ce que nous n'avions pu avoir par le passé.
Vivre. Que tout les deux.


C'est vrai que niveau muscles ... il va falloir que tu t'entraînes de nouveau. A par si ta silhouette te plait comme cela ?

Je la regarde, à mes yeux elle est toujours aussi belle, qu'elle soit musclée ou non.

Je la porte, ses jambes serrant ma taille. Pendant que je monte les escaliers, Louise m'embrasse. Je m'arrête et je la regarde, amusé.

Tu veux que je tombe dans les escaliers ?
Tu sais un accident est si vite arrivé.
Je souris en coin, et sans la prévenir je desserre mon étreinte pour la faire descendre de quelques
centimètres avant de la serrer de nouveau contre moi.


Tu vois ? Alors arrêtes de me déconcentrer. Je ris puis je l'embrasse avant de continuer mon avancée jusqu'à la chambre.

Je donne un coup de pied dans la porte qui était entrebâillée. J'embrasse avec passion ma belle Louise, la conduisant jusqu'au lit où je la laisse tomber en douceur sur la couverture.
Je ne dis rien à la place je préfère poursuivre mes baisers qui deviennent de plus en plus intense. Allongé sur elle, m'appuyant sur un coude pour ne pas l'écraser même si je ne pèse pas cent kilos, je l'aide à enlever sa robe.
Il ne nous faut pas longtemps pour nous retrouver tout deux en tenue d'Eve et d'Adam et de partager ce moment si intense qui m'avait tant manqué depuis mon départ de Brest.


avatar
Noah.Dupuis

Messages : 492
Date d'inscription : 04/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] 2099, Hameau de Saint Ladre - Chez Noah Dupuis

Message par LouiseLamotte le Lun 22 Jan - 19:27

Ouch... Voilà une remarque qui me déplaisait. Mais pourtant, je ne relève pas car c’était vrai. J’étais loin de mes capacités passées. De ce corps musclé que je m’étais façonné avec mes divers entraînements de Brigadière et que j’appréciais tant.

Physiquement, j’avais beaucoup perdu. Surtout parce que durant mes mois d’absence, j’en avais passé une majeure partie alitée. La brûlure sur ma jambe avait été assez importante et avait demandé beaucoup de soins. Je n’étais pas passée loin d’une amputation mais par miracle, j’étais tombée sur une guérisseuse qui avait su faire des merveilles. Tant physiquement que moralement. Elle m’avait empêché de commettre l’irréparable.
Quoi qu’il en soit, si j’avais perdu ma jambe, je ne serais jamais revenue. Je n’aurais pas supporté qu’on me voit autant diminuée. Déjà, je resterais marquée à vie car la peau de ma jambe demeurera abîmée éternellement.

- Non. Je dois m’y remettre. Puis j’aimais ça. Mais je n’ai plus accès au terrain d’entraînement, malheureusement.

Quitter la Maréchaussée et le Berry avait sans doute était la pire décision de ma vie. Car j’avais vraiment tout perdu, en partant. Mais sans doute était-ce nécessaire pour que je me retrouve ici, aujourd’hui, dans ses bras musclés qui m’avaient tant manqués.

Tandis que nous montions les escaliers, moi en train de le décontenancer et lui tentant bien que mal de poursuivre sa progression, il stoppe net me faisant une petite blague. Mes bras se resserrent par réflexe autour de son cou :

- J’ai confiance en toi ! Je sais que tu préférerais tomber avec moi que me lâcher ! Dépêche-toi plutôt de gravir ces escaliers...

Je lui rends son baiser avec fougue, trahissant déjà mes pensées qui vagabondaient bien loin.

J’avais hâte d’arriver dans la chambre, même si je devais occulter qu’il c’était passé beaucoup de chose dans cette chambre, mais pas avec moi. Mais je n’eus pas le temps de réfléchir d’avantage à cela.

Ma robe tomba la première. Ses vêtements la retrouvèrent bien vite. Qu’est-ce que j’aimais son corps si parfait, ses muscles bien dessinés... Je pourrais le contempler dans son plus simple appareil durant des heures, sans m’en lasser.

La fièvre m’envahit bien vite et j’accueillis son corps contre le mien, ma peau brûlante se délectant de ses baisers et caresses. Il m’avait tellement manqué... A chaque fois, c’était comme si je le retrouvait à nouveau, comme si c’était la première fois. Et je me donnais à lui, savourant chaque seconde comme si c’était la dernière fois que cela arriverait.

Pour la première fois de ma vie, je pense que je pouvais enfin affirmer que Noah Dupuis était mon homme. Le mien et celui d’aucune autre...
avatar
LouiseLamotte

Messages : 375
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 18
Localisation : Sancerre

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] 2099, Hameau de Saint Ladre - Chez Noah Dupuis

Message par The Pape le Dim 11 Mar - 22:49

Prestement, un coursier vint déposer une annonce papale dans la boite aux lettres de Monsieur Dupuis, puis s'en alla comme il fut venu : prestement.


Nous, Sa Saincteté le pape,
À vous, membres du Sacré Collège des cardinaux,
Prélats, pères, mères,
Seigneurs et fidèles de la Saincte Église Pascalienne,

Nous déclarons la présente,

Vu l'article 1 de la partie II "Le sacrement du Mariage" de la bulle pontificale "des sacrements", qui définit le mariage comme : " une communauté de toute la vie, ordonné par on caractère naturel au bien des conjoints ainsi qu'à la génération et à l'éducation des enfants,"

Qu'il s'en déduit que le bien du conjoint et des enfants est un devoir de droit divin pour chacun des épousés,

Que tout manquement à ces obligations doit amener à la dissolution du mariage afin de permettre à l'Amour pascalien de conserver toute sa pureté.

Après enquête, nous avons le malheur de devoir dissoudre pour ce motif le mariage de Monsieur Noah Dupuis et de Madame Ambre Valrose.

Prions pour que ces âmes égarées retrouvent le chemin de la foi pascalienne et d'un amour à l'image de celui du Très-Haut.

Que le Très-Haut vous bénisse et vous guide.


Faict en ce XIe jour du mois de mars MDCLVIII


Sa Saincteté The pape
Souverain pontife et pape de la Saincte Église Pascalienne
avatar
The Pape

Messages : 16
Date d'inscription : 07/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] 2099, Hameau de Saint Ladre - Chez Noah Dupuis

Message par Anne le Dim 25 Mar - 18:18

Un garde arriva et déposa une invitation.



De Anne Deschamps
Vicomtesse de beaumont sur oise .
Grand Chambellan.

A Noah Dupuis , Seigneurie d'Argenton.



Avons l'immense plaisir de vous inviter à notre cérémonie d'intronisation de Philippe Henri Charles de Chesnay-Taillandier, Régent du Royaume de France et de Navarre.  

Qu'il soit su de tous que l'intronisation sera célébrée par le Pape, à 11h00, en la Cathédrale de Bourges, le 26 mars 1658.




Cordialement
Anne Deschamps
Grand Chambellan
avatar
Anne

Messages : 107
Date d'inscription : 04/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] 2099, Hameau de Saint Ladre - Chez Noah Dupuis

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum