[RP] "Le Fil d'Argent", 2 Porte de Saint André, chez Saralyne Dubuisson

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [RP] "Le Fil d'Argent", 2 Porte de Saint André, chez Saralyne Dubuisson

Message par Saralyne le Mar 11 Juil - 14:39

Revirement de situation.
Alors que la peine emplissait son regard, que l'amertume alourdissait chaque mot, chaque geste, Louis-Oscar sembla renaître à l'évocation même de la raison de tout ce manège. Sans pouvoir réagir, Saralyne ne pût qu'assister, désarmer, à son agenouillement devant elle.
Surprise, elle n'en demeurait pas moins réaliste. L'Amour persistait oui... Mais à quoi bon ?
Lentement, la jeune femme posa une main, tendre, sur la joue de celui qu'elle avait tant aimé, un fin sourire ému aux lèvres. Elle aurait tant aimé lui répondre avec la même douceur, la même affection... Mais elle n'en avait pas le droit. Surtout pas maintenant.


- Tout ceci ne doit pas se savoir. Je ne suis pas venue vers toi pour obtenir quoi que ce soit et je ne mettrais pas ton existence en péril.

Une légère caresse, du bout de son pouce, et elle ôta sa main, sans pour autant se défaire de son regard. Ils se disaient tant de choses à chaque fois, de manière silencieuse... Et c'était comme si, au fond, elle ne l'avait jamais quitté.

- Aux yeux du monde, cet enfant ne sera pas le tien mais celui de ton père. Parviendras tu à le supporter chaque jour ?

Oui, elle s'inquiétait pour lui. La jeune femme n'ignorait en rien rien les fragilités de son ancien amant, et l'importance du lien du sang à ses yeux. Il lui faudrait agir comme un frère alors qu'il devrait être un père... Ce ne serait pas évident.
Et, encore, elle n'évoquait pas la relation "publique" qu'elle se devrait d'adopter avec Danath. Cela serait sans doute bien trop perturbant pour l'ancien gouverneur. Mais il fallait le plonger dans cette perspective, aussi douloureuse puisse t'elle être pour tous deux.
Avec douceur, elle replia les bras devant son ventre légèrement arrondi, comme pour protéger leur enfant. Ce petit être à venir était la matérialisation de son rêve, échoué jusqu'alors, même si rien ne serait idyllique...
avatar
Saralyne

Messages : 130
Date d'inscription : 10/04/2017
Age : 33
Localisation : Où je veux, quand je veux, yeah!

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] "Le Fil d'Argent", 2 Porte de Saint André, chez Saralyne Dubuisson

Message par Louis-Oscar le Mar 11 Juil - 22:25

Avec des mots prononcés, sur un ton grave , Saralyne résumait la situation et les choix abominables qu'elle avait du se résoudre à faire, mais avec ses yeux, et avec sa main qui se faisait caresse, posée sur la joue de Louis-Oscar avec une infinie tendresse, c'était un tout autre discours...
L'amour qui les liait ne pouvait être effacé, et cet enfant en son sein, son égérie.


Comme tu as dû souffrir, de taire cette merveilleuse nouvelle ...

Commença t'il par dire, dans un murmure, toujours à genoux devant la future maman...
Pourquoi ne pas m'en avoir parlé...?
Et la seule chose qui pourrait mettre mon existence en péril, c'est te perdre...


D'autre part, mon mariage n'en n'est plus un depuis longtemps, et tu le sais...
Angelique a piétiné ce lien sacré qui nous unissait, il y a plus d'un an de cela...
Par définition, un sacrement désacralisé, ne représente plus rien...


Maintenant, c'est de l'ordre d'une formalité, défaire enfin ce mariage,  par un divorce prononcé...
Mais je ne sais trop comment m'y prendre, qui contacter...

Termina t'il, en avouant son ignorance...

Pensif quelques instants, les yeux maintenant posés sur les bras de Sara, qui formaient  un bouclier protecteur couvrant le fruit de leur Amour, il y posa ses deux mains, avec une infinie douceur, et dit encore en s'adressant au bébé à naitre, bien à l'abri dans le ventre maternel.

Je te promets d'aller chaque jour à la Cathédrale, prier le Tout puissant et Pascal son Prophète !
Et ce, jusqu'à ce que mes prières soient entendues !
Tu porteras Mon Nom, et ton Adorable Maman aussi...!
Je suis Ton Papa et je t'aime déjà très fort !


Puis levant les yeux vers sa Bien Aimée  il ajouta:

Et je te promets Sara, de me plier à tes choix, en espérant que cette mascarade n'ait pas à s’éterniser...

Imagine un peu pour te saluer :
Coucou Belle Maman...!
Certes, tu seras certainement la plus jolie des Mamans, mais de là à devenir la mienne...

Notre Créateur ne peut permettre cela...
C'est limite incestu....


Un éclair sembla alors traverser la pièce, et Louis-Oscar sursauta, quand le tonnerre gronda, l'interrompant tout net...
Mais quelle heure était il donc...
Il semblait déjà faire nuit...


Oh...Ulysse...!

Lança t'il alors,en sautant sur ses pieds, prenant légèrement appui sur les genoux de Sara, encore assise.


Heu
Continua t'il un peu déphasé...
Dis moi Sara, y a t'il un hangar où une abris à proximité...?
Je ne puis laisser mon cheval sous les arbres pendant l'orage...
Il est ferré...
avatar
Louis-Oscar

Messages : 556
Date d'inscription : 04/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] "Le Fil d'Argent", 2 Porte de Saint André, chez Saralyne Dubuisson

Message par Saralyne le Jeu 13 Juil - 0:39

Les tourments et la peine s'envolaient.... Alors que quelques minutes plus tôt tout le poids du monde semblaient s'être posé sur ses frêles épaules, les déclarations et gestes de Louis-Oscar rendaient, soudain, la vie bien plus belle qu'elle ne l'était jusqu'alors.
Il aurait pu hurler, se fâcher, ou pire encore. Mais il n'en était rien. Au contraire même, il compatissait... Oui, alors que la situation était loin d'être enviable, que son enfant ne serait pas vraiment reconnu en tant que tel et...

Ecarquillement d'yeux soudain. Il parlait bien à l'enfant là ? Leur enfant ? Et ces mots... Comment ne pas s'attendrir face à une telle déclaration d'amour, à de telles promesses ? Il avait de l'espoir à revendre en tous cas... Et malgré tout l'humour qu'il y ajoutait, elle savait qu'il tentait de trouver un rempart contre l'adversité.
Saralyne, bien que touchée, savait néanmoins que leur histoire ne connaitrait pas de fin heureuse. Se séparer de son épouse, ce n'était pas comme jeter de vieux vêtements à la poubelle, ou en faire don aux pauvres... Alors, les yeux brillants, elle saisît ses poignets, le regard empli d'étoiles, de celles que lui seul était capable de faire naître au fond de son regard.

Mais, pas le temps de lui adresser quelques mots qu'il s'éloignait déjà, confus et désemparé.
L'orage venait d'éclater au dehors, de ces grondements secs et lourds, digne des journées chaudes d'été. Sans réfléchir plus avant, la jeune femme se leva et précéda Louis-Oscar pour ouvrir la porte, laissant entrevoir des trombes d'eau.
Et, un peu plus loin, le cheval hennissait, apeuré par ce temps digne d'une colère Olympienne.

Se rendant compte de l'urgence de par ses propres yeux, Saralyne ne réfléchît pas plus longtemps et, posant sa main sur la main de Louis-Oscar, le tira à l'extérieur, en lui avisant une petite écurie accolée à la boutique. Pour les clients sans doute.


- Là bas! Hurla t'elle en espérant que sa voix surpasse le bruit du tonnerre.
Sursautant à un autre coup d'éclair, elle tenta, pourtant de décrocher les rênes bien serrée d'Ulysse. Pas facile! Surtout quand le matériel se retrouvait déjà bien mouillé!
Ses doigts glissaient, et sa propre tenue devenait, à son tour, trempée, les cheveux dégoulinant sous la trombe d'eau venue du ciel.
Mais elle estimait que là était sa place et qu'ils ne seraient pas trop de deux pour accomplir le "sauvetage" d'Ulysse...
avatar
Saralyne

Messages : 130
Date d'inscription : 10/04/2017
Age : 33
Localisation : Où je veux, quand je veux, yeah!

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] "Le Fil d'Argent", 2 Porte de Saint André, chez Saralyne Dubuisson

Message par Louis-Oscar le Jeu 13 Juil - 22:32

Il y a des circonstances où parfois, la réflexion, n'est pas la meilleure des solutions, et en voici bien la preuve...!

Encore ébranlé par la scène qui venait de se jouer, découvrant que déjà il faisait nuit, Louis-Oscar se demandait presque s'il avait rêvé ce merveilleux moment...
Mais quand on est deux à faire le même rêve, c'est la réalité !
Et tout en formulant sa question, il essayait vainement de réfléchir et imaginait déjà devoir faire entrer Ulysse dans la Boutique...
Mais qu'était il donc advenu de son sens pratique légendaire...?
Rhaa...Les hommes...


Fort heureusement Saralyne réagit pour deux et ouvrit la porte...!
Ils furent alors salués par une pluie torrentielle...

Le tonnerre succédait à chaque éclair, l'orage était tout proche, trop proche...
Ulysse le sentait et hennissait désespéramment, tout en s'agitant il tentait de se libérer de son entrave, au risque de se blesser...


Il fallait faire vite...!
La jeune femme désigna un renfoncement, et sur ses lèvres, Louis-Oscar put lire "La bas", ou quelque chose du genre...

Parce qu’entre les roulements du tonnerres qui s'enchainaient, qui semblaient fracasser l'air électrisé et le bruit assourdissant des trombes d'eau, il était devenu impossible de s'entendre...
Et de voir à deux pas...
Les éclairs zébraient ciel et terre...
Et la pluie était si dense, tel un rideau épais, qu'on eut crû qu'elle s'élevait du sol...

Une hallucination...?
Le rêve qui se poursuit, se transformant en cauchemar...?
C'était à se demander...

Avançant malgré tout, tendant les bras devant lui, il devait se hâter, et il trouva finalement la porte de ce hangar, qu'il ouvrit en grand avant de rejoindre sa Bien aimée qui tentait de libérer l'équidé...


Oh...Sara...
Cria t'il sans qu'aucun sons ne parviennent jusqu'à Elle...
Le vrai danger était là...!!
Ulysse gouverné par sa frayeur, tentait de se libérer; risquant de blesser la jeune femme qui se démenait pour le détacher...

Sans réfléchir plus avant, il sortit son coutelas de sa poche, puis  bravant les éléments, luttant à chaque pas contre les violentes bourrasques, il s'approcha du cheval affolé, et de sa lame, sans hésité, trancha tout net sa longe...
Lâchant alors l'arme pour contenir et rassurer l'animal avec ses deux mains, il cria vers Sara, à seulement quelques pas de lui, espérant se faire comprendre...

Pas blessée...?

Puis tenant fermement le harnais, au niveau du mors, il guida Ulysse jusqu'à l'écurie, où il enfin il le libéra de son harnachement, tout en le frottant avec de la paille couvrant le sol, tant pour le rassurer que pour le sécher un peu...
Et le pire dans tout ça, c'est que l'animal avait toujours bien soif !
Louis-Oscar repéra alors, entre deux éclairs, un seau renversé non loin d'un tabouret; sans doute une vache avait séjourné dans cet abri, ou quelques chèvres peut être...
La pluie se chargea bien vite de remplir le récipient dès qu’il fut posé au dehors, et Le cheval enfin se désaltéra.
Ulysse était sauvé !
Grâce à leurs efforts conjugués!

Mais il fallait maintenant vite rentrer et se sécher !
Ils grelottaient...
Passant fermement son bras autour des épaules de Sara, Louis-Oscar l’entraîna vers la maison, luttant à nouveau à chaque pas contre le vent cinglant.
Enfin ils y parvinrent...

Et la porte fut refermée sur le couple dégoulinant et trempé jusqu'aux os...
Leurs vêtements gorgés d'eau leur collait à la peau,
Une marre se forma bien vite sous leurs pieds, inondant le dallage immaculé...

Mille Merci Sara ...!
Que ferai je sans toi..?


Mais il n'était pas temps pour des grands discours ni des politesses, il fallait s'activer, avant d'attraper la mort ...!
avatar
Louis-Oscar

Messages : 556
Date d'inscription : 04/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] "Le Fil d'Argent", 2 Porte de Saint André, chez Saralyne Dubuisson

Message par Saralyne le Ven 14 Juil - 15:35

Sains et saufs. Tous. Sans exception!
Ulysse enfin à l'abri et protégé de cette pluie torrentielle, Saralyne et Louis-Oscar étaient de nouveau rentrés à l'intérieur de la boutique. Mais, trempés comme ils l'étaient...


- Déshabille toi je vais te chercher de quoi te sécher et te changer.

Bah oui, pardi! Ils se trouvaient bien dans la boutique de la belle, non ? Ancienne couturière, elle n'en avait pas moins gardé un peu de stock et de marchandises invendues.
Alliant le geste à la parole, bien qu'affaiblie par ses nuits d'insomnies et secouée par leur mésaventure pluvieuse, la jeune femme s'éclipsa aussi vite les mots prononcés pour récupérer quelques serviettes et vêtements jamais portés. Nul besoin de chercher à savoir s'ils pouvaient convenir au jeune homme. Même lorsqu'ils s'étaient "séparés", Saralyne avait continué à coudre et à confectionner des vêtements à la taille de son amour perdu, comme pour tenter d'exorciser ses sentiments persistants. Mais aucune solution n'était parvenue à pousser son coeur à cesser de battre rien qu'à sa pensée... Terrible souvenir s'il en est.
Soupirant en se remémorant ce passage triste de son existence, elle attrapa le nécessaire et s'en retourna auprès de Louis-Oscar. Pour ne pas risquer de tremper les vêtements secs à cause de son propre état, elle avait pris soin de sécher ses mains au préalable, et de déposer le nécessaire dans un panier d'osier, aussi bien les habits que le nécessaire pour s'essuyer.
Une fois revenue, elle déposa alors le panier sur la table, sans oser croiser le regard ou la silhouette de l'ancien gouverneur -sait on jamais s'il l'avait pris de suite au mot - et elle ajouta, avant de repartir :


- Je vais faire de même... Fais donc comme chez toi en attendant.

Léger sourire et elle repartît, en direction de sa chambre. Le plus rude serait de trouver, désormais, une robe à sa taille... Bigre!
Mine de rien, l'intermède "Ulysse en proie aux caprices de Dame Nature" avait permis d'écourter la conversation. Même s'il lui avait fait des promesses, la jeune femme n'espérait rien. L'Amour leur était interdit et elle restait persuadée que ce serait toujours ainsi.
Donc... Ne pas retomber dans ses bras. C'était capital.
Alors... Merci Ulysse, merci la pluie, merci le tonnerre! Sinon, elle se serait, à nouveau, accrochée à lui.
Soupir...
avatar
Saralyne

Messages : 130
Date d'inscription : 10/04/2017
Age : 33
Localisation : Où je veux, quand je veux, yeah!

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] "Le Fil d'Argent", 2 Porte de Saint André, chez Saralyne Dubuisson

Message par Louis-Oscar le Sam 15 Juil - 10:49

Au lieu de s'activer et de retirer ses vêtements trempés, comme le bon sens de Saralyne lui dictait, Louis-Oscar la contemplait dans cette demi pénombre...
Ses cheveux trempés entouraient son beau visage et semblaient briller tel un miroir, ainsi gorgés d'eau...
Et ses yeux...Où cernes et fatigue accumulée les rendaient si émouvants, qu'ils semblaient révéler son âme et étincelaient
Comme il lui était difficile de ne pas s'y plonger...

La voyant s'éloigner, il passa machinalement sa main dans ses cheveux, pour tenter de maitriser son trouble qui déjà l'envahissait;..
Sauf qu'avec un chapeau rivé, ce n'était plus guère possible...!

Et en relevant la tête, un peu de l'eau accumulée das son couvre chef lui glaça le dos...
Retenant un juron, il le retira prestement...

Le malheureux chapeau avait maintenant bien triste allure, sans parler de la plume détrempée...
Et quand enfin il se décida à faire quelques pas pour s'approcher de l'âtre et attiser le feu, sa Bien aimée revenait, les bras chargés d'un panier d'osier qu'elle déposa sur la table, sans oser le regarder...
Et déjà elle filait pour se changer à son tour, l'invitant au passage à prendre ses aises.


Heu oui, Grand Merci !
Mais hâte toi Sara, ne prends pas froid !
Et si tu as besoin d'aide demande moi  !


Parce que retirer une robe et les jupons associés, tel un carcan, collant à la peau et alourdi par l'eau, ça ne devait pas être simple...

Voilà de quoi motiver Louis-Oscar qui finalement s'activa, retirant ses vêtements devant le foyer, se frictionnant énergiquement avec l'épais carré de tissu tout doux, soit dit en passant, et il enfila ensuite les habits qui garnissaient le panier...


Oh, mais c'est magnifique!

Lança t il à haute voix, autant sous l'effet de la surprise que pour la talentueuse couturière qu'était Saralyne .
Et c'était vrai; finement ouvragés, les vêtements lui allaient parfaitement...!
Il ramassa alors le tas dégoulinant qui trempait le sol, alluma quelques chandelles, même si le feu crépitait maintenant, inondant la pièce d'une douce chaleur et de sa clarté, puis mit de l'eau à chauffer,
avant  d'éponger les marres d'eau qui s'attardaient.


Les Infusions revigorantes étaient servies, et Louis-Oscar tout naturellement, de quelques pas aériens, rejoignit sa Bien Aimée.
La porte de la chambre n'était pas complètement fermée, mais il frappa pourtant avant d'entrer.
Et bien oui, Sara lui a dit de faire comme chez lui hein !


Je peu t'aider..?
avatar
Louis-Oscar

Messages : 556
Date d'inscription : 04/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] "Le Fil d'Argent", 2 Porte de Saint André, chez Saralyne Dubuisson

Message par Saralyne le Sam 15 Juil - 16:49

Tranquille et esseulée dans cette chambre qui avait connu, jadis, de bien tendre émois dont son corps gardait jalousement le divin secret, Saralyne poussa un long soupir. Que lui avait il pris ?! Ces propos qu'elle avait tenu à Louis-Oscar... Il fallait être bien idiote pour oser les prononcer!
Et s'il... Se faisait des idées ?! Comment allait elle pouvoir le repousser et se contenir ?
Quelle idiote...
Nouveau soupir... Et elle se décida, à son tour, à se changer elle aussi. Conserver une toilette trempée était le meilleur moyen d'attraper la mort! Et là, elle ne se battrait pas que pour elle... Il lui fallait faire attention, plus que jamais. Une perte, une fois, lui avait déjà amplement suffit... Un bien mauvais et douloureux souvenir que celui ci...

Alors, tandis qu'elle luttait, un peu pour ôter ces vêtements humides, un léger bruit derrière elle attira son oreille... Et plus encore cette voix. Avait elle autant tardé à se changer ?!
Par réflexe, alors qu'elle aurait pu sursauter - ce qu'elle ne fît pas -, elle croisa les bras devant elle, la robe à peine glissée de ses épaules, les joues écarlates.


- Je... Euh...

Un coup de main, il fallait l'avouer, serait sans nul doute le bienvenu vu toutes les épaisseurs à retirer. Mais était ce seulement raisonnable ?! Leur passé commun justifiait une mise en garde et un peu de bon sens, aussi.

- Ce ne serait pas de refus mais...

Comment lui dire ? Avouer le risque serait aussi admettre, clairement, qu'elle l'aimait encore!

- On n'aide pas ainsi sa future belle maman... Pas vrai ?

Un peu d'humour pour alléger la gêne : technique imparable de la Dame en Rouge lorsqu'elle se sentait acculée.
Soupirant à nouveau, elle posa les mains sur le petit ventre rebondi qui commençait à poindre sous le tissu trempé.


- Le problème sera surtout de trouver quoi me mettre... Je n'ai pas eu le temps de confectionner d'autres robes, plus adaptées...

Esquissant une légère moue agacée, la jeune femme repoussa sa longue chevelure trempée sur le côté et fî signe à son ancien amant d'approcher d'elle, derrière son dos.

- Enfin... Peux tu m'aider à délacer le dos ? Je me sens affreusement serrée là dedans... Et plus encore avec ce côté humide.

Souriant légèrement, un peu de gêne transpira, malgré tout, dans sa voix.

- Mais... Reste sage. Promis ? N'oublie pas que... Enfin... Que tu es marié, malgré tout...

A chaque fois qu'elle évoquait ses liens maritaux, Saralyne ressentait comme un coup de poignard en pleine poitrine, toujours écartelée entre l'Amour et la Raison... Et cette dernière triomphait toujours. Il lui fallait l'admettre une fois pour toutes.
avatar
Saralyne

Messages : 130
Date d'inscription : 10/04/2017
Age : 33
Localisation : Où je veux, quand je veux, yeah!

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] "Le Fil d'Argent", 2 Porte de Saint André, chez Saralyne Dubuisson

Message par Louis-Oscar le Dim 16 Juil - 12:39

Le seuil de la porte à peine franchi, mille souvenirs l'envahirent, et il ferma un instant les yeux, comme pour tous les effleurer, les chérir et les graver à jamais...
D'autant qu'en la voyant ainsi, dans cette demi pénombre, entourée de cette lumière très particulière que diffusait le temps apocalyptique à l'extérieur, elle semblait tout droit descendue du ciel.


S'approchant à pas lents, pour ne pas l'effrayer ou la voir s'envoler, il senti son trouble dans sa voix et son geste prude l'illustrer...
Et ses joues si pâles ces derniers temps, se colorer.


Et avec une infinie douceur, et des gestes lents, il délaça les rubans mouillés un à un, tout en murmurant:

Je suis là Sara, tout va bien, il te faut retirer tout ça et te sécher.

Tout en l'aidant à faire glisser la robe trempée, il répondit, toujours avec la douceur d'un murmure:
J'ai promis tu sais, je ferai tout pour que cela n'arrive pas, et je peux donc aider la plus Belle des futures mamans, si Chère à mon Cœur!

Debout derrière Elle, il posa alors ses deux mains sur ses épaules, comme pour les couvrir d'un voile de chaleur et de tendresse, et il effleura de ses lèvres sa peau glacée...
Ses mains, telles des caresses, descendirent le long des bras de sa Belle, pour arriver sur sa taille si fine, et s’arrêtèrent sur son petit ventre rond,  où bien à l'abri, s'épanouissait le fruit de leur Amour défendu...


Mille Merci  d'être là, tu me combles déjà de joie !
Sois gentil avec ta Merveilleuse Maman hein !

Murmura t'il ensuite, à l'oreille de sa Bien Aimée, à l'attention de l'enfançon.
Puis il dégrafa un jupon après l'autre, les faisant glisser au sol; tandis qu'une marre d'eau s'élargissait sous leurs pieds, de l'amas de linge trempé.

En disant cette fois à Sara:

Oui, je suis toujours sage, bien trop sage même !
Et quand enfin elle fut débarrassée de son dernier jupon, quelle idée d'ailleurs d'en porter autant.., il l'entoura de ses deux bras, et posant sa main dans ses cheveux, il la serra  contre lui, tout en lui frottant le dos et ses cheveux avec un linge épais très doux.
Puis, s'écartant légèrement, laissant un instant sa Bien Aimée sans ses bras pour l'entourer, il retira sa nouvelle chemise, où chaque point de couture était un gage d'Amour, et en habilla Sara.

Il n'était pas sage de succomber à ce trouble délicieux qui l'habitait tout entier, et il prit donc sur lui pour lui murmurer, tout en la couvant des yeux, et l'entourant de son bras, telle une aile bienveillante:

Viens mon Bel Amour, allons nous réchauffer devant les flammes de l'âtre.
Et puis...les infusions nous attendent !
avatar
Louis-Oscar

Messages : 556
Date d'inscription : 04/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] "Le Fil d'Argent", 2 Porte de Saint André, chez Saralyne Dubuisson

Message par Saralyne le Dim 16 Juil - 22:57

Instants de volupté et de douceurs interdits que seule la morale réprobe... Et le Très Haut aussi.
Comment ne pas frissonner sous ses doigts, sous ses mains qui se faisaient caresses ? Tout attentionné qu'il se montrait envers elle, prévenant, et envers l'enfant encore minuscule... Saralyne devait clore les paupières, fortement, pour tenter d'oublier et de passer outre les émotions bouleversantes qu'il faisait naître en elle, en son for intérieur et sur sa peau.
Si elle avait eu le choix, s'ils avaient pu... La chemise ouvragée ne se serait pas retrouvée sur ses épaules. Tant pis pour les convenances!
Mais là... Promesse faîte, et elle ne pouvait se résoudre à passer outre. Pécher une fois, déjà, était amplement suffisant. Surtout avec de telles répercussions... Non ?

Lentement, elle suivait le pas amorcé par Louis-Oscar, traversant les quelques mètres les séparant l'âtre d'où irradiait une intense et bienfaitrice chaleur. Délaissant l'écrin protecteur qu'il refermait autour d'elle, à regrets, elle se posa, à genoux, devant les flammes revigorantes. Malgré les frictions apportés par son ami, son corps demeurait froid... Tout autant que son coeur qu'elle devait forcer à cet adroit numéro. Pas facile d'apprendre à "désaimer"...

Frottant ses mains devant la cheminée, elle les posa ensuite, réchauffées et échaudées, sur ses épaules, tentant de reprendre un peu de contenance après un épisode à l'érotisme palpable et auquel elle ne pouvait répondre. C'était ainsi qu'elle le percevait du moins.

- Et dire que je voulais prendre de la distance avec toi, briser tous liens pour éviter de retomber dans tes bras...

Un léger sourire s'afficha alors sur ses lèvres, sourire que ne pouvait percevoir le jeune homme.

- En tous cas... Je suis rassurée. On a pu en parler, crever l'abcès... Et tout pourra continuer sur de bonnes bases.

Enfin, l'idée d'épouser Danath ne la réjouissait pas plus que ça. Mais avait elle vraiment le choix ?

- Je ne cesserais jamais de t'aimer.... Jamais. Même si nous ne pouvons jamais être ensemble, même si tout geste tendre nous est interdit... Il n'y a que toi dans mon coeur et ça ne risque pas de changer de sitôt.

Doucement, la jeune femme se redressa, se retournant enfin vers Louis-Oscar.

- Mais tu comprendras que... Qu'il faut que cela reste secret. Tout est déjà prévu avec ton père, pour agir au mieux.

Un jour, peut être... Mais Angélique, malgré sa santé fragile, était encore jeune. Les années seraient longues avant qu'ils puissent, enfin, se retrouver, tel qu'ils l'avaient toujours rêvé...
Jamais l'Amour n'aura été si compliqué...
avatar
Saralyne

Messages : 130
Date d'inscription : 10/04/2017
Age : 33
Localisation : Où je veux, quand je veux, yeah!

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] "Le Fil d'Argent", 2 Porte de Saint André, chez Saralyne Dubuisson

Message par Louis-Oscar le Mar 18 Juil - 10:43

Agenouillée devant l'âtre, Saralyne y cherchait un peu de cette chaleur qui ne réchauffait que ses mains et séchait ses épais cheveux qui semblaient flamboyer, le ballet des flammes rougeoyantes s'y reflétait.
Et tout en savourant quelques gorgées plus vraiment brûlantes de son infusion, tentant vainement de faire taire cet appel en lui que la morale réprouve, où chaque fibre de son être lui criait de prendre Sara dans ses bras,  il la contemplait...

Et finalement sa Bien Aimée se mit à parler, à se confier, à exprimer avec des mots ce que seuls ses yeux avaient osé dire..; Subtil mélange, où l'on découvrait le cœur et la raison s'opposer, et  pourtant se risquer à cohabiter.

Puis elle se redressa, et poursuivit en le regardant cette fois, insistant sur l'importance du secret et du projet en cours.

Posant alors sa tasse, Louis-Oscar s'avança d'un pas vers Saralyne, et tendit ses deux mains pour y recevoir celles de sa Belle et souriant malgré lui, de ce sourire un peu niais qu'il ne pouvait défaire, il murmura:


Oui Sara...
Et ce Secret, Notre Secret,  sera bien gardé, ne t'en fais pas. Et jamais futur époux ne se réjouira autant de savoir sa promise dans d'autres bras !
Enfin, heu...
Tant que c'est les miens hein !

Ajouta t'il sur un ton teinté d'un brin d'humour.

Et il l'attira tout contre lui cette fois, resserrant légèrement son étreinte, puis murmura avec une voix rendue grave par l'émotion qui le transperçait.

Comme tu m'as fait souffrir, comme tu Nous as fait souffrir, et je ne comprenais pas, aveuglé par le chagrin...
Je t'aime tellement...
Je t'en veux tellement...
Tout mon être te réclame...

Et leurs yeux maintenant ancrés, il y plongea, avant de déposer le plus doux , le plus tendre et le plus amoureux de tous les baisers, au coin de ses lèvres.
avatar
Louis-Oscar

Messages : 556
Date d'inscription : 04/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] "Le Fil d'Argent", 2 Porte de Saint André, chez Saralyne Dubuisson

Message par Saralyne le Mar 18 Juil - 14:47

Les explications données, dictées par sa raison, auraient dû apaiser cette tension palpable entre eux, et dresser, à nouveau, les murs d'un interdit imposé par les lois du Très Haut. Seulement voilà... La première fois, ils n'avaient pas su se maîtriser. Alors, à présent, alors que leurs vies se retrouvaient à jamais liées par le poids d'un tendre et délicieux secret, comment le pourrait il ?
Ses mains... Elle n'aurait pas dû les saisir. Tout partait de là, de ce geste fou et tendre à la fois....
A présent entourée de ses bras, dans une étreinte aussi protectrice que douce et affectueuse, il lui était impossible de lui résister. Toute sa conscience vacillait, le bien et le mal se chevauchaient, il n'y avait là plus de limites claires. Ni son coeur, ni son esprit n'essayait de la mettre en garde contre les risques d'un tel rapprochement.
Seul son corps semblait répondre à l'appel.... Des sens.

Oubliés les soucis et l'avenir incertain. La déraison menait à présent la danse et Saralyne ne l'empêcherait en rien.
Le baiser, fièvreux, posé au coin de ses lèvres, elle tourna alors la tête, juste un peu, pour y répondre plus entièrement et sincèrement, se collant un peu plus contre le père de son enfant à venir.
Ces gestes n'étaient pas sages... Mais elle était humaine, ressentait des sentiments et des envies, elle aussi. Après coup, elle se sentirait coupable, elle ressentirait des regrets... Pourtant, seul comptait l'instant présent. Rien d'autre.
Et puis, peut être que ce serait là, la dernière fois, avant d'être unie, solennellement à Danath... Projet bien malheureux alors que l'amour, le vrai, était ailleurs. Mais elle n'avait guère d'autre choix...

Ses mains se faisaient tendresse, chaleur et volupté, alors que ses lèvres répondaient, sans faillir à la perche langoureuse tendue par Louis-Oscar.
Les flammes de l'âtre les éclairant, diffusant leur chaleur bienfaisante, l'ambiance elle même se voulait romantique à souhait. Rien dans le lieu ne cherchait à contrarier leur moments tendres à venir et les heures d'Amour qui n'appartiendraient qu'à eux.
Nul mot pour répondre à ses propos. Juste des gestes bien choisis que seul son coeur guidait.
Aussi, lentement, saisissant ses mains, auteures de l'abîme des sens, la jeune femme l'attira dans cette chambre qu'elle avait quitté un peu plus tôt, dans ce cocon qui les unirait, alors à nouveau...

Amour un jour... Amour toujours...
avatar
Saralyne

Messages : 130
Date d'inscription : 10/04/2017
Age : 33
Localisation : Où je veux, quand je veux, yeah!

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] "Le Fil d'Argent", 2 Porte de Saint André, chez Saralyne Dubuisson

Message par Danath le Jeu 20 Juil - 20:30

Coincé dans son atelier, avec l'orage juste au dessus, Danath avait dû placer plusieurs lanternes, pour que les journaliers embauchés puissent y voir clair...
Et chacun travaillait en silence...
Enfin silence, c'est bien relatif, puisque la pluie diluvienne martelait le toit en un bruit assourdissant, et le tonnerre lui, semblait battre la mesure en faisant trembler les murs...

La tension de l'air était palpable...
Serait ce déjà l'heure du Jugement Dernier..?

Ou peut être, qu'après l'Exode qui marquait une nouvelle ère pour le Berry, venait le Déluge, comme dans les Écrits Bibliques..?
Gloups...
Prévoyant, il l'était pourtant, mais construire un bateau, jamais il n'y avait songé...

Fort heureusement, après la nuit la pluie noire, la lumière revient toujours, et le temps se calma, le ciel assombri s'éclaircit, et quand le soleil se montra enfin, de ses rayons il illuminait chaque gouttes d'eau qui s'attardait encore !
Vision féerique qui rendit le sourire au vieil homme ; Comme quoi, il lui en faut peu pour être heureux.
Il rangea alors ses lanternes, et remercia chaleureusement les courageux ouvriers, quand l'Ouvrage fut achevé.

Le cœur léger, il ferma son atelier et fit quelques pas dans la rue, pour se régaler de ce paysage divin.
Évidemment, comme souvent, il se retrouva devant la Boutique de Saralyne.
Allez savoir pourquoi...?
Chut, c'est un secret encore ...!


Il inspecta machinalement le toit pour commencer, puis les volets, puis rassuré de voir qu'aucune avarie n'était à déplorer, il s’apprêta à frapper à la porte, quand un objet au sol brilla, l'aveugla presque...
Un rayon de soleil s'amusait à s'y refléter.
Intrigué il s'approcha, c'était un petit couteau.


Oh...!
Mais...
C'est celui de Lo !

Dit il pour lui même, passablement inquiet, en découvrant le cadeau qu'il lui avait fait il y a un peu plus de trois ans, pour ses vingt et un ans...
C'est là qu'il aperçut une lanière de cuir gonflée d'eau et dégoulinante, qui pendait misérablement au rondin prévu pour lier la longe d'un cheval...

L'inquiétude l’empêcha de raisonner et il frappa sans douceur la porte close :


Saralyne ! Saralyne !
C'est moi...!
Danath ...!
Êtes-vous là ...?


Il ne se passa que quelques secondes pourtant, mais trop inquiet pour patienter, il tourna machinalement la poignée de la porte, qui s'ouvrit...

La porte pas verrouillée...?
voilà qui est bien inhabituel...

Pensa t'il alors
Et l'inquiétude  bien légitime du vieil homme monta encore d'un cran...
Sans réfléchir plus avant, il ouvrit en grand la porte et entra...

Et là, il reste sans voix...
( à suivre ...)

- Heu...non, pas moyen de s’arrêter là, on veut la suite !-
Bon... d'accord, mais c'est bien parce que c'est vous hein !


... La vision qu'il eut alors, même si elle n'expliquait pas tout, lui rendit le sourire :
Un bel oiseau blanc, roucoulait joyeusement, ça donnait, avec un peu d'imagination, cela :




Mais il faut savoir que l'ambiance qui régnait dans la pièce principale, en disait long aussi :
Entre le feu dans la cheminée, en plein été, les chandelles, un tas de vêtement mouillé à même le sol, le vieil homme en fut presque gêné, même s'il ne pouvait se défaire de son sourire.

Il marchait maintenant sur la pointe des pieds, en se dirigeant vers la porte encore grande ouverte...
avatar
Danath

Messages : 107
Date d'inscription : 03/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] "Le Fil d'Argent", 2 Porte de Saint André, chez Saralyne Dubuisson

Message par Louis-Oscar le Dim 23 Juil - 12:38

Le temps semblait suspendu, bercés par la pluie qui tombait drue, les deux amants, futurs parents accessoirement, se retrouvaient enfin.
Douceur, tendresse, volupté, sensualité, tous les ingrédients étaient réunis, et leurs âmes unies autant que leurs corps, rendaient ce duel amoureux des plus délicieux !
- Pour résumer au mieux, c'est un nouveau mot qu'il faudrait inventer...
Et pourquoi pas Duelicieux ...?! -

Et quelques heures plus tard, d'audacieux rayons vinrent se joindre à eux, éclairant leurs yeux et leur peau d'un halo doré.

Sourires émus partagés, tendres baisers encore, promesses muettes, comme ils étaient heureux !
Et il leur fallait bien ça, après les épreuves traversées, pour se ressourcer...!

Mais même s'ils savaient tous les deux, que d'autres se profilaient, ils s'étaient retrouvés, et Ensemble, ils avanceraient !


C'est là qu'ils entendirent la porte cognée, puis cette voix...
Sursautant, la réalité de l'instant présent les rattrapait...

Mais...
C'est Danath..!

Un tendre regard vers sa Bien Aimée, il la rassura d'un doux baiser sur ses lèvres, avant de sauter du lit et d'enfiler chemise et pantalon à la hâte...
Tant pis pour ses bottes encore devant l'âtre...


Tout en passant ses deux mains dans ses cheveux pour tenter de les discipliner un peu, il sortit de la chambre encore imprégnée de leur " Duelicieux "


Heu ...
Coucou Dan !

Lança t'il en souriant à son vieux Père, qui fort heureusement était seul, sur le seuil .


Ferme la porte s'il te plait, et entre donc !
Il me semble  important de parler un peu ; Sara m'a tout raconté...
avatar
Louis-Oscar

Messages : 556
Date d'inscription : 04/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] "Le Fil d'Argent", 2 Porte de Saint André, chez Saralyne Dubuisson

Message par Saralyne le Lun 24 Juil - 23:06

D'intenses retrouvailles en ardents baisers, le temps semblait s'être arrêté, les emportant dans un tourbillon d'émotions et de sensations, d'ivresse et de volupté... Et il leur fallait bien ça, au moins pour se retrouver, non ?
Mais des coups, lointains pour la belle, cognés contre la porte, firent sursauter son amant revenu avant de l'emporter loin d'elle, à nouveau, avec aisance et précipitation. Un peu engourdie, planant encore un peu sur son petit nuage câlin, la jeune femme eût bien du mal à réaliser, tendant l'oreille pour tenter d'assimiler, au mieux, la pièce qui se jouait là, juste à côté.

Danath ? Chez elle ? Mais... Pourquoi ?! Elle ne comprenait pas. Rien, du tout, pas un traitre mot.
Bien décidée à éclaircir cette histoire, elle se leva mais... Il y avait là un autre problème, et de taille : Louis-Oscar était sorti de la chambre en emportant la chemise qu'il lui avait prêté, pour se couvrir, un peu plus tôt. Humpf...
Se redressant, elle tâta alors la robe abandonnée là, sans grande conviction. Et elle avait raison de rester perplexe : le tissu était resté trempé de la pluie diluvienne!

Comment faire à présent ? Sortir de la chambre en tenue d'Eve ne serait pas une excellente idée, loin de là!
Pas le choix. S'approchant de son armoire, elle farfouilla à l'intérieur afin de trouver une tenue plus ou moins adéquate, bien consciente que, même si elle parvenait à la ficeler, elle finirait par y suffoquer.
Un soupir plus tard, elle endossa la plus large du lot et rejoignît les deux hommes, après s'être donnée une mine présentable.


- Bonjour Danath. Que me vaut le plaisir... ?

Sourire forcé, Saralyne tentait de cacher son mal être dans cette situation. Pour un peu, ils auraient pu être surpris et... Enfin...
Rien qu'à cette pensée, elle devenait rouge comme une pivoine!
Mais était ce juste à cause de cela ?
avatar
Saralyne

Messages : 130
Date d'inscription : 10/04/2017
Age : 33
Localisation : Où je veux, quand je veux, yeah!

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] "Le Fil d'Argent", 2 Porte de Saint André, chez Saralyne Dubuisson

Message par Danath le Mer 26 Juil - 22:41

Encore sur le seuil, - ...parce que marcher sur la pointe des pieds, ça ralenti vraiment ...- , le vieil homme fut interpellé par son fils...
Il se retourna donc, fit un pas, et referma la porte tout doucement, comme s'il craignait de réveiller un enfant ...

Heu Coucou Lo...
Répondit il, passablement confus, rougissant légèrement même...
Il vous faut savoir qu'il ne s'attendait pas à interrompre les deux jeunes gens, et il s'en voulait beaucoup de son entrée remarquée...
De plus, Danath était vraiment heureux pour eux, sachant que les deux mois qui ont précédé, il était au cœur du drame qui semblait s'éternise, témoin de la souffrance engendrée par leur amour Interdit...


Heu...
Oui, tu as raison, le temps est venu.
Je suis content que ...


Il ne termina pas sa phrase, ouvrant de grand yeux en découvrant Saralyne avec des joues couleurs pivoines...
Elle toujours si pâle...

Il sourit malgré lui en la voyant plus belle encore...
Mais il se ravisa bien vite, en pensant ensuite, que sa venue inopinée devait la gêner...


Heu...
Coucou Jeune Fille ...
Acceptez mes sincères excuses...
Mais  en sortant de mon atelier, je pensais bien faire d' inspecter votre toiture, et votre cheminée ...


Et...J'ai trouvé le petit couteau de Lo....

iI montra alors l arme encore dans sa main, ramassée près du rondin de bois, où une lanière de cuir détrempée était encore liée.

Et... Je... j'ai frappé..
Et puis je suis entré....


Mais plus il parlait, plus les joues de Saralyne s'empourprait...
Il ne faisait pas si chaud que ça avec toute cette pluie tombée pourtant...
Elle semblait même respirer avec difficulté, et le vieil homme en perdit le fil de ses nébuleuses excuses, tant il était inquiet...


Heu...
Tout va bien..?

Se risqua t'il alors de demander à la future maman, avant d'interroger son Fils des yeux...
avatar
Danath

Messages : 107
Date d'inscription : 03/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] "Le Fil d'Argent", 2 Porte de Saint André, chez Saralyne Dubuisson

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum