[RP] Salle d\'entraînements théorique et physique avec la Brigadière Louise Leolan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[RP] Salle d'entraînements théorique et physique avec la Brigadière Louise Leolan

Message par ClaudeDuchesne le Mer 18 Jan - 8:39

Tous les jeudis de chaque semaine, Claude devait assurer les entraînements théorique et physique sur le maniement des armes et les combats. Une salle avait été ouverte à cet effet. Une grande table, des chaises et de quoi écrire pour les notes et bien sûr des armes disposées sur une autre table.
avatar
ClaudeDuchesne

Messages : 56
Date d'inscription : 13/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Salle d\'entraînements théorique et physique avec la Brigadière Louise Leolan

Message par ClaudeDuchesne le Mer 18 Jan - 8:45



Je regarde Claude en faisant une petite moue. Je n'avais voulu que plaisanter. Mais visiblement, le temps des plaisanteries était loin :

- Rien. Je n'ai rien voulu insinuer. Je sais que votre jugement est toujours impartial. Peu importe ce que vous pensez de moi. Je voulais juste détendre un peu l'atmosphère studieuse, comme je le fais toujours. Désolée.

THE moment était arrivé. Le moment que j'attends depuis des semaines. Celui où j'aurais terminé l'apprentissage des huit mouvements. J'en étais presque émue. Me donnait-on une médaille à la fin ? Ou un diplôme ? J'en doutais, mais ça serait bien sympa ! Je pourrais l'encadrer et l'accrocher au-dessus de ma cheminé. Bon, je savais que j'avais encore beaucoup de chose à apprendre, que ce n'était là qu'une première étape, mais c'était important pour moi.

Claude me montre le mouvement. J'hausse un sourcil :

- C'est tout ?

Ce mouvement me parait presque trop simple ! Après tout ce que j'avais déjà passé, je m'attendais à un final plus spectaculaire. Eh bien non, tout en simplicité.

J'exécute donc le mouvement tout en restant concentrée sur la position de la main et des ongles. Une fois fait, je regarde Claude, pleine d'espoir :

- C'est fini ?


avatar
ClaudeDuchesne

Messages : 56
Date d'inscription : 13/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Salle d\'entraînements théorique et physique avec la Brigadière Louise Leolan

Message par ClaudeDuchesne le Mer 18 Jan - 8:47

Il souriait à Louise qui faisait une petite moue.

Ne soyez pas désolée pour si peu, Louise et je ne pense rien de vous à part que vous êtes une élève assidue et attentionnée. Il est vrai que nous travaillons durement depuis que nous avons commencé les cours et il reste encore beaucoup à faire avant que vous ayez la maîtrise de tout ce qui concerne l’escrime.

Maintenant que vous avez appris la technique des principaux mouvements de parade et d’attaque, il vous faudra prendre de l’assurance et de la vitesse d’esprit pour accomplir les mouvements systématiquement et sans réfléchir à ce que vous devait faire devant votre adversaire si vous ne voulez pas passer de vie à trépas.  

Oui, c'est tout. En effet, la pratique du huitième mouvement est très simple à composer. Maintenant passons à la théorie sur l’offensive et la défensive avec la pratique d’attaquer et de parer.


Venez, Louise, allons nous asseoir autour de la table car le cours ne sera que théorique.

Donnez-moi votre définition personnelle de l’offensive et de son opposé, la défensive ?
avatar
ClaudeDuchesne

Messages : 56
Date d'inscription : 13/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Salle d\'entraînements théorique et physique avec la Brigadière Louise Leolan

Message par ClaudeDuchesne le Mer 18 Jan - 8:50



Me détendant peu à peu en écoutant les propos de Claude, je souris :

- Rien d’autre de moi... Bref ne perdons pas une minute ! Vous l’avez dit, il y a encore beaucoup à faire.

Je lui aurais presque sauté au cou et fait la bise après qu’il m’ait annoncé la fin de l’entrainement physique concernant les huit mouvements. Il y a quelques temps, je n’aurais sans doute pas hésité, mais à présent beaucoup de chose avait changé, surtout dans ma vie amoureuse.

J’ignorais s’il avait remarqué la bague à mon doigt. Je n’avais pas abordé le sujet Augustin avec lui. Je ne savais pas comment m’y prendre. Même si au fond, le fait que j’avais un compagnon et que j’étais fiancée l’importait sans doute peu. Et pourtant, je l’évitais. Dès les entraînements finis, je fuyais comme si j’avais peur de lui. Il avait bien dû remarquer mon changement d’attitude et mon éloignement depuis 3 mois.

- Si je dois mourir en combattant, c’est que le destin l’aura voulu. Au moins, je serais morte honorablement. C’est toujours mieux que de manquer mourir attachée sur un lit ou après avoir reçu un coup de couteau, sans avoir pu vraiment me battre...

Il m’informe que la suite de l’entraînement sera théorique. Me voilà replongée plusieurs mois en arrière, lorsque j’avais fait mon entrée dans la Maréchaussée. Je range ma rapière et je m’installe à table, comme il me le demande.

Il me pose alors une première question. Après quelques secondes de silence, je répondis :

- Je dirais que l’offensive c’est l’attaque. Et la défensive... bah c’est la défense.


avatar
ClaudeDuchesne

Messages : 56
Date d'inscription : 13/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Salle d\'entraînements théorique et physique avec la Brigadière Louise Leolan

Message par ClaudeDuchesne le Mer 18 Jan - 8:53

Quand Louise s’exprima, Claude la détailla discrètement du regard sans toutefois la dévisager ouvertement pour ne pas paraître indélicat à ses yeux. Pensant également qu’elle avait bien changé depuis ce qu’il s’était passé entre eux. Puis il tomba sur le petit bijou qui entourait finement son annulaire.

Tiens ! Tiens ! Aurait-elle trouvé l’âme sœur ? Finalement, il comprenait maintenant l’état de ce changement en elle et ce qu’il l’étonnait le plus, c’est qu’elle s’était tu à ce propos. Pourquoi ne lui en parlait-elle pas ? Qu’avait-elle à craindre de lui ? Sa dernière pensée le faisait sourire puis en revint au sujet du moment.


En effet, la comparaison est pertinente. Nul ne peut dire de quelle manière on peut mourir en combattant ou pas. Disons plutôt que chacun façonne son destin tout le long de sa vie mais celui-ci peut parfois surprendre en nous jouant de vilains tours que l’on ne peut asservir à sa volonté. J’appellerais cela un coup du sort voir de la malchance.

Mais passer de vie à trépas lors d’une maladresse ou d’une non maîtrise de soi dans l’échange d’un combat n’est pas pour moi de par le simple fait du hasard ou du destin surtout quand on a confiance en soi et qu’on domine bien l’art et la manière de croiser le fer.


Puis il acquiesça positivement de la tête à sa définition des deux termes.  

Bonne réponse. Disons que dans ces deux stratégies opposées, les huit mouvements de parade et d’attaque y sont directement incorporés donc nous allons voir dans quelle circonstance et mesure nos devons y avoir recours et comment les utiliser en pratique. Commençons par l’offensive qui est l’attaque et celui qui attaque, engage.

Les deux lignes d'engagement les plus ordinaires sont en quarte et en sixte. L'engagement proprement dit, n'implique pas la condition nécessaire du contact de la lame avec fer adverse, c'est seulement la manière dont elle est placée par rapport à lui, dont elle est croisée avec lui. Croiser le fer, c'est ce qu'on appelle engager l'épée.

Cependant, l'importance de l'engagement est énorme. Il couvre celui qui le prend bien et découvre l'adversaire. Pour bien prendre l'engagement, il faut passer au plus près du fer opposé et ne pas faire un large mouvement, mais, au contraire, un mouvement très serré et très souple tout à la fois, et saisir rapidement, mais sans rudesse, l'épée opposée, sans hésitation, sans tâtonnement, d'une main qui ne vacille point, mais qui, lestement, colle l'épée à l'épée adverse.

Jusque là, ça va Louise ?
avatar
ClaudeDuchesne

Messages : 56
Date d'inscription : 13/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Salle d\'entraînements théorique et physique avec la Brigadière Louise Leolan

Message par ClaudeDuchesne le Mer 18 Jan - 8:57



J’écoutais Claude tout en évitant de le regarder directement. Finalement, je regrettais déjà l’entraînement physique qui m’évitait de me retrouver face à lui. J’étais pathétique. De quoi avais-je peur ? Je l’avais dit à tout le monde que j’étais fiancée et personne ne c’était encore roulé par terre.

J’avais beaucoup changé ces derniers temps. La Louise d’il y a six mois n’aurait jamais songé, même une seconde à se fiancer et encore moins à parler mariage. C’était purement de la folie pour moi. Et pourtant...

Je lui réponds, en essayant de me concentrer sur le sujet qui nous retient ici plutôt qu’à mes blocages personnels :

- La confiance en soi. Je crois que c’est ce qu’il me manque en effet.

L’enseignement théorique commence à proprement parler. Il m’explique l’offensive. Claude était toujours très précis dans ses propos et j’avais toujours eu plaisir à apprendre avec lui :

- Oui, c’est clair. Avec les quelques expériences que j’ai pu avoir, je visualise tout ça.

Je ne le regardais toujours pas, regardant tantôt vers les fenêtres, la table, mes mains... Tout ce qui pouvait m’éviter de croiser son regard.


avatar
ClaudeDuchesne

Messages : 56
Date d'inscription : 13/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Salle d\'entraînements théorique et physique avec la Brigadière Louise Leolan

Message par ClaudeDuchesne le Mer 18 Jan - 9:03

En fait, elle devait l’écouter probablement que d’une oreille car il s’était aperçu que depuis le début du cours, Louise fuyait toujours son regard. Pourquoi ? Il n’en savait strictement rien et cela devenait de plus en plus pénible. Si elle voulait l'ignorer, ne plus le côtoyer ou suivre ses cours d’instruction, il faudrait qu’elle se décide à lui donner des explications ou en parler à l’Intendant. Cela ne pouvait plus continuer comme ça car cela devenait frustrant tout de même. Il répondit toutefois à son propos.  

Pourquoi n’avez-vous pas confiance en vous ? Cette confiance en vous se serait-elle envolée suite à de petites erreurs d’actions combatives sur le terrain ? Où peut-être, par le fait aussi que vous avez été blessé par votre adversaire lors d’un corps à corps ?  

Maintenant il la regardait sans aucune retenue tout en cherchant son regard qui planait sur maintes choses que contenait la salle d’entraînement tout en ignorant celui qui lui faisait face. Cela dépassait les bornes des règles de la courtoisie et ne put empêcher ce qui arriva. Il avança la tête et le buste au dessus de la table prenant ainsi appui sur ses coudes afin de ramener son regard sur le sien.

Louise, que se passe-t-il ? Pourquoi fuyez-vous toujours mon regard ? Cela  mérite explication, vous ne pensez pas ?
avatar
ClaudeDuchesne

Messages : 56
Date d'inscription : 13/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Salle d\'entraînements théorique et physique avec la Brigadière Louise Leolan

Message par ClaudeDuchesne le Mer 18 Jan - 9:10



- En réalité, je n'ai jamais eu confiance en moi. J'essaye de le cacher autant que je le peux mais au fond, je me crois toujours inférieure aux autres. Je sais que j'ai encore beaucoup à apprendre dans la Maréchaussée. Je tente toujours de faire de mon mieux, qu’on n’ait rien à me reprocher. Mais je sais bien que mon niveau est inférieur.

Claude remarque bien mon attitude et je ne peux pas lui en vouloir. Il demande des explications et je me mords la lèvre machinalement. Il s'avance vers moi, m'obligeant à lui faire face. Je le regarde donc, pour la première fois depuis notre retour à table. J'étais gênée mais je me rendais surtout compte que c'était mon attitude qui avait entraîné tout cela.

Je pose mes avant-bras sur la table, joignant les mains et croisant les doigts. Je déglutis :

- Je... Je ne sais plus comment je dois me comporter avec vous. Donc la fuite m'a paru une bonne idée. C'était stupide de ma part.

Je baisse un peu la tête :

- J'ai toujours été très ouverte et à l'aise avec vous que ce soit en gestes ou en paroles. Et depuis que je suis... Que je suis fiancée...

Le mot était lâché. Maintenant, il était au courant :

- Je ne sais pas comment être distante avec vous, sans être blessante, sans être antipathique... Je n’ai pas envie de perdre votre amitié ou que l’ambiance des entraînements se dégrade. Et sincèrement, je craignais votre réaction à l’annonce de cette nouvelle.


avatar
ClaudeDuchesne

Messages : 56
Date d'inscription : 13/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Salle d\'entraînements théorique et physique avec la Brigadière Louise Leolan

Message par ClaudeDuchesne le Mer 18 Jan - 9:16

Mince, ses propos sur la confiance en soi, le surpris venant de sa part et malgré que Louise regardait ailleurs plutôt que de focaliser son attention sur lui, il s’exprima quand même car la connaissant, c’était son devoir d’instructeur de la ramener à la raison.

Arrêtez, Louise, d’exacerber vos défauts et d’oublier vos qualités. Le blocage vient que vous voulez maîtriser tout pour ne pas faire d’erreurs et pour que rien ne vous soit reproché, mais vous avez tendance à oublier que rien n’est parfait et que l’erreur est humaine car la confiance en soi n’est pas un don du ciel, nous en sommes les artisans. Le manque d’assurance ou de confiance en soi n’est pas une fatalité car la confiance en soi se construit, se façonne et s’entretient au travers d’actions concrètes.

La confiance en soi, c’est l’idée que nous nous faisons de notre capacité à affronter une situation donnée. Du coup, il est à l’évidence impossible de se sentir sûr de soi en permanence, car nous n’avons pas toutes les compétences nécessaires pour faire face à tout. Cependant, bien se connaître et reconnaître nos capacités permet de se sentir plus serein face aux aléas de nos vies qu’elles  fussent privées ou professionnelles.

Louise, vous ressassez trop votre passé qui vous bloque et ne vous laisse pas la moindre chance de vous extérioriser et de vous valoriser à votre juste valeur. A mes yeux, vous êtes une fonceuse, une combattante et rien ne vous fait peur à part vous-même.  
Dans tous les cas, ce n’est pas non plus une fatalité de vouloir et de pouvoir renforcer les fondations de votre confiance en vous et je vous y aiderais que vous le vouliez ou pas.


Cette fois-ci, elle le regardait et pensa que ce face à face aurait bien de cause. Il fallait simplement percer l’abcès. Après l’avoir écouté attentivement, il ne put qu’en rire.

Grand Le Très-Haut ! Avoir employé un tel stratagème pour m’annoncer simplement que vous étiez fiancée relève d’un vaudeville.

Ma réaction ? Louise, voyons, comment vouliez-vous que je le prenne ?  Bien, évidemment et j’en suis ravi pour vous deux et mon amitié, vous l’avez et l’aurez pour toujours quoi que vous pensiez de moi.  
avatar
ClaudeDuchesne

Messages : 56
Date d'inscription : 13/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Salle d\'entraînements théorique et physique avec la Brigadière Louise Leolan

Message par ClaudeDuchesne le Mer 18 Jan - 9:20



J’écoutais avec attention ses propos sur la confiance en soi. Claude me connaissait bien à présent. Il savait comment j’étais. Et il savait bien que ce malaise de datait pas d’hier. Mais il avait raison, sur toute la ligne. La perfection n’existe pas. Et il semblait bien décider à me faire changer sur ce point. J’inclinais légèrement la tête. Ses propos m’avait touchés et la confiance, que lui plaçait en moi, aussi.

- Merci Claude. Répondis-je simplement.  

Suite à mes propos, il se mit à rire. Surprise, ne m’attendant pas du tout à ce genre de réaction, je le regardais en demeurant un instant interdite. Effectivement, j’avais été stupide d’imaginer qu’il ait pu avoir une autre réaction. J’aurais dû compter le nombre de fois où il m’avait dit qu’il n’y avait rien entre nous. Et sa réaction le prouver encore une fois.

Je m’appuis sur le dossier de ma chaise, croisant les bras sur ma poitrine :

- J’ai imaginé que le fait que je ne sois plus « disponible » pour vous, vous décevrez un minimum et c’est en cela j’ai repoussé l’échéance de cette annonce. Tout ceci est très rapide et nouveau pour moi, je dois l’avouer. Mais l’homme qui m’a offert cette bague me rend très heureuse. Et il était temps que je trouve un homme qui me rende heureuse. Nous sommes ensemble depuis septembre.  

Je regardais Claude dans les yeux :

- Je vous demande pardon pour mon attitude désagréable, depuis quelques temps.


avatar
ClaudeDuchesne

Messages : 56
Date d'inscription : 13/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Salle d\'entraînements théorique et physique avec la Brigadière Louise Leolan

Message par ClaudeDuchesne le Mer 18 Jan - 12:05

Enfin, il avait réussi à avoir toute son attention et ne la quittait plus du regard. Pensif à ce qui aurait été une relation autre que celle de l’appel du désir mais comme elle ne voulait pas non plus s’attacher suite à des déboires amoureux passés tout en n’ayant pas l’étoffe d’une jeune fille à marier et à vouloir des enfants, il ne s’attachait pas non plus par crainte d’être à nouveau face à face à une cuisante déception comme par le passé. Elle était très jeune et difficile à discerner par moment. Elle le remerciait simplement.

Mais je le pense sincèrement, Louise !

Il ria à son propos et un effet de surprise refléta sur les traits de son joli minois, ce qui le surprit à son tour.  

Décevoir un minimum ? Louise, soyez réaliste, ne pas répondre à l’espoir qui n’en est pas un, me déçoit, certes ! Mais à vrai dire, je dirais que c’est mieux ainsi et cela vous a permis de trouver l’homme que vous souhaitiez et je suis d’autant plus ravi qu’il vous rende heureuse.

Il adressa un sourire amusé à Louise tout en fronçant légèrement un sourcil car il voulait à nouveau la taquiner pour savoir sa réaction.

Oui,  c’était assez antipathique et je reconnais également que c’était un comportement désagréable qui est frustrant pour celui auquel il est destiné, croyez-moi !

Il reprenait sa place initiale sur sa chaise toujours face à Louise.

Bien, maintenant que tout a été percé à jour et remis à plat, je vous invite donc à recommencer sur de bonnes bases et laissons derrière nous notre brève relation qui n’appartient plus qu’au passé.


Dernière édition par ClaudeDuchesne le Mer 18 Jan - 12:07, édité 1 fois (Raison : Erreur de frappe)
avatar
ClaudeDuchesne

Messages : 56
Date d'inscription : 13/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Salle d\'entraînements théorique et physique avec la Brigadière Louise Leolan

Message par LouiseLamotte le Sam 21 Jan - 15:07

La page était tournée. Tout était clair, net et précis. Pas d’espoir. Pas de déception. Parfait ! Au moins, je n’avais aucun remord à avoir ! Claude semblait content pour moi :

- Vous trouverez, vous aussi, une personne qui vous comblera. Je n’en doute pas. Une personne qui vous couvrira d’amour et vous rendra heureux.

Je devrais peut-être le présenter à Sarah. Elle aussi chercher la même chose. Il serait fait pour s’entendre. Remarque, il l’avait déjà vu puisque Sarah faisait également parties des disparues avec Victoria et moi. Mais comme elle était la soeur de Noah, ça allait peut-être le refroidir !

Je souris à ses paroles :

- C’est vrai. Je vous avais assez mal habitué en étant toujours taquine et tactile ! Mais j’essayerais, à l’avenir, de ne pas vous frustrer tout de même. Je n’aime pas frustrer les hommes !

J’étais à présent plus détendue. A se demander pourquoi j’avais mis autant de barrières durant tout ce temps. Les femmes étaient parfois difficiles à comprendre. J’étais difficile à comprendre !

- Je suis d’accord. J’espère tout de même que cette relation vous laissera un bon souvenir !

Je ris. Ben tout de même, j’avais une réputation à tenir moi !

- Oui, reprenons. Je suis toute ouïe Monsieur Duchesne.
avatar
LouiseLamotte

Messages : 202
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 17
Localisation : Sancerre

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Salle d\'entraînements théorique et physique avec la Brigadière Louise Leolan

Message par ClaudeDuchesne le Mar 24 Jan - 17:51

Enfin des paroles au retentissement plus juste et plus mature. Louise aurait-elle grandie en peu de temps ? L’amour aurait-il transformé en quelques mois la belle en une jeune femme plus raisonnable dans son discernement de la vie ? Il pensa que oui et cela le satisfaisait. Il acquiesça de la tête.

Vous avez sans doute raison mais il est difficile de trouver la bonne pointure avec un lendemain stable mais qui est de plus en plus éphémère selon le gente féminine. En fait, l’amour est un sentiment qui conduit à espérer et comme l’espoir fait vivre, alors, je me contente d’espérer afin de rencontrer l’oiseau rare.

Claude souriait avant de lui répondre.

Oui et pour vous, cette relation passagère laissera-t-elle un bon souvenir ?

Je vous en prie, Louise, appelez-moi Claude !


Maintenant que la chose était close, il reprenait le cours de l’instruction.

Bien, continuons le cours !

L'attaque la plus simple est le coup droit, il est fourni dans la ligne d'engagement même, sans chasser le fer ennemi, par une botte poussée à fond, avec opportunité. Il demande à être fait avec vitesse et à-propos. La seconde attaque est le dégagement; il se fait en passant l'épée d'une ligne dans une autre sous celle de l'adversaire, dont elle trompe l'opposition ou parade simple. Quand le dégagement se fait par-dessus l'épée ennemie, il constitue un coupé. Le double dégagement ou doublé est un double dégagement fourni sur l'épée ennemie, qui cherche à rencontrer votre épée en dégageant elle-même. Cette parade constitue un contre. Il y a moins de contres que d'attaques et de parades, quatre au lieu de huit. Les plus-usités sont ceux de Quarte, de Sixte et de Tierce. Le contre de prime ne se prend plus guère. L'action de menacer dans une ligne avant de passer dans une autre se nomme une feinte. Les feintes doivent se faire le bras allongé, par des mouvements du poignet et leur nombre n'est pas limité. Les coups les plus usuels qu'elles dessinent sont une-deux, une-deux-trois, doublé, doublé dégagé, coupé dégagé.

Pour pousser une attaque à fond, on doit fournir le coup final comme les feintes, mais en se fendant, c’est-à-dire en portant le corps en avant, par une rapide progression du pied droit, la jambe gauche étant tendue et le pied gauche restant en place. Quand on se fend, le bras gauche retombe naturellement, la main en bas, et quand on se relève, il se relève en même temps pour servir de contrepoids. Les feintes se font aussi en marchant pour gagner en distance sur l'adversaire, il faut marcher bien couvert, l'épée en ligne, chaque pas en avant répondant à un temps de feinte. Reculer s'appelle rompre et doit se faire par les mêmes principes. La marche se fait le pied droit avançant le premier, le pied gauche le suivant à un temps de distance et quand on rompt, c'est le contraire qui se produit.

Dans les attaques, il est souvent utile, quand on ne peut tromper l'épée ennemie, de forcer l'entrée, soit par un battement, soit par un coulé, soit par un froissement, soit par une pression, soit par un double engagement. Le battement est l'action de frapper l'épée ennemie dans sa partie faible avec le fort de la sienne, le bras raccourci puis le bras s'allonge et le coup droit ou le dégagement se fait quand l'épée est ainsi maîtresse du passage. Le coulé est l'action de glisser doucement son épée le long du fer ennemi, sans perdre le contact puis on fournit rapidement le coup droit ou le dégagement. Le coulé ne peut être employé que contre un adversaire mal couvert dans la ligne d'engagement.  


Je sais que les termes de l’escrime sont assez rébarbatifs à comprendre et si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser.
avatar
ClaudeDuchesne

Messages : 56
Date d'inscription : 13/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Salle d\'entraînements théorique et physique avec la Brigadière Louise Leolan

Message par LouiseLamotte le Lun 30 Jan - 18:24

- Des fois, c’est quand l’on espère plus que l’on trouve.

C’était ce qu’il c’était produit pour moi. J’avais trouvé Augustin alors que je ne croyais plus du tout en l’amour et que j’imaginais que ce n’était plus pour moi toute ses conneries là. Et puis il était là, à m’attendre, sans que je ne le cherche.

Je souris à Claude et répondis simplement un...

- Oui.

... à sa question. Pas d’étalement. Il ne c’était pas étalé non plus. Le cours reprit. En même temps, ils étaient là pour ça.

Je repris mon sérieux et me concentrais sur tout ce que me racontait Claude, tout en prenant des notes.  Je m’appliquais avec mon écriture pattes de mouche.

Au final, ma feuille ressemblait à un peu tout. Des flèches, des paragraphes de définition. J’essayais de tout noter et même temps... De tout comprendre. Régulièrement, je passais ma main sur mon front, le frottant comme si je tentais de faire rentrer le tout dans mon esprit. Cela faisait soudainement beaucoup d’information. J’avais perdu l’habitude ces cours théoriques.

Au terme de ses explications, Claude me demanda si j’avais des questions :

- Non, pas de question pour le moment. J’essaye de tout visualiser.
avatar
LouiseLamotte

Messages : 202
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 17
Localisation : Sancerre

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Salle d\'entraînements théorique et physique avec la Brigadière Louise Leolan

Message par ClaudeDuchesne le Lun 6 Fév - 11:16

Il était vrai qu’il n’y avait que la pratique pour étayer et comprendre la théorie surtout en escrime.

Si pas de questions, continuons sur certains mouvements qui vous sauront plus explicites par la pratique.

Prenant sa rapière, il se leva et invita Louise à le rejoindre sur la piste d’entraînement.

Louise, prenez votre épée et venez me rejoindre. Nous allons développer quelques petits mouvements qui sont fort utiles lors de l’engagement du fer. Je les pratique assez souvent quand c’est nécessaire.
Comme je vous l’ai précisé précédemment, lors d’une attaque, il est souvent utile de forcer l’entrée soit par un battement, soit par un coulé, soit par un froissement, soit par une pression, soit par un double engagement.

Mettez-vous en garde face à moi que je vous montre.

Le battement est l'action de donner un coup sec en frappant l'épée ennemie dans sa partie faible avec le fort de la sienne, le bras raccourci puis le bras s'allonge et le coup droit ou le dégagement se fait quand l'épée est ainsi maîtresse du passage comme ceci.


Dégageant l’épée du mouvement, il lui présenta sa rapière en position horizontale et fit glisser doucement son index le long de la lame pour étayer ses explications.

Le premier tiers à partir de la pointe, le plus fin, est le faible, le dernier tiers, le plus épais, est le fort.

Le faible correspond à la partie la plus effilée de la lame. Le fort, lui, sert à recevoir la lame adverse dans les techniques de déviations des frappes adverses comme je viens de le faire.

Le coulé, c’est un glissement de la lame contre la lame adverse et il y a aussi le coulement d'épée qui a pour action de faire glisser d'un bout à l'autre la lame de son épée contre celle de l'adversaire.

Le froissement est une poussée brusque et coulante que le tireur en garde donne de sa pointe contre la pointe de l'épée opposée, en prolongeant sa pression d'une manière glissante jusque près du talon de l'épée ainsi froissée. C'est, en quelque sorte, une pression suivie d'un coulé. On dit également que c’est une préparation d'attaque faite en détournant la lame adverse par un frottement vigoureux.

La pression consiste à presser le faible de l'épée ennemie, en tenant le bras raccourci, pour l'écarter et pouvoir passer.  
Le double engagement consiste en deux engagements précipités dans les deux lignes, peur revenir à la première ligne d'engagement et tromper l'adversaire sur la vraie position de l'épée.

Voilà les différentes figures à savoir lors d’un engagement et pour en finir avec les attaques, elles se déjouent de quatre manières, par la retraite, par les parades, par les coups d'arrêt, par les coups de temps.

La retraite consiste à rompre sans parer et à éviter ainsi le coup, mais cet expédient n'est bon que pour apprendre à marcher en arrière, c’est-à-dire à rompre et à acquérir le juste sentiment de la mesure.

La mesure est la distance à laquelle le coup d'épée peut atteindre le corps de l'adversaire.


Il mettait sa lame au repos en regardant Louise.

Avant de passer au dernier chapitre du cours, avez-vous des questions sur ce qu'on vient d'aborder ?
avatar
ClaudeDuchesne

Messages : 56
Date d'inscription : 13/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Salle d\'entraînements théorique et physique avec la Brigadière Louise Leolan

Message par LouiseLamotte le Sam 11 Fév - 20:08

J’hochais la tête tout en obéissant à Claude.
Je me levais donc, à sa demande, et me plaçais face à lui sur la piste. J’attrapais ma rapière qui se trouvait à ma taille.

J’écoutais ses premières paroles, puis, il me demanda de me mettre en garde. Je m’exécutais. Buste droit, épaules effacés, jambes fléchies, talons écartés... Bref, j’exécute le tout premier mouvement que j’avais appris et que je maîtrisais bien à présent. Heureusement !

Il me montra le battement. Du regard, je suivais avec attention ses mouvements et celui de sa rapière.

Il m’expliqua en suivant les différentes partie de la rapière en me montrant. Je souriais :

- Ne vous coupez pas, sinon, vous allez tout salir et je devrais tout nettoyer ! Et j’ai horreur de faire le ménage !

Je l’avais déjà lu, dans un livre. Depuis un an, j’avais tout fait pour me perfectionner et j’avais lu plusieurs livres sur le sujet. Bien entendu, cela ne restait que théorique et la pratique était souvent beaucoup plus difficile. Surtout que les livres étaient beaucoup moins clairs que Claude et quelques fois, cela m'embrouillait !

Il me montra ensuite plusieurs mouvements. C’était assez simple, du moins, cela me paraissait simple. Mais c’était beaucoup d’informations. Je fronçais les sourcils tout en suivant ses explications, me répétant mentalement les noms et faisant tout pour ne pas oublier.

Il mit ensuite sa lame au repos et j’en fis de même :

- Non, je n’ai toujours pas de question. Vos explications sont claires et détaillées pour moi. J’espère juste ne pas oublier tout cela !

Je souris :

- J’ai beau être assidue, c’est beaucoup d’informations d’un coup. Mais je tâcherais d’être, comme toujours, à la hauteur de mon maître !
avatar
LouiseLamotte

Messages : 202
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 17
Localisation : Sancerre

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Salle d\'entraînements théorique et physique avec la Brigadière Louise Leolan

Message par ClaudeDuchesne le Mar 21 Fév - 12:26

Tout en promenant son index sur la lame, il loucha sur celle-ci pour ne pas se blesser et le port des gants aurait été approprié pour ce genre d’exercice et quand il entendit la plaisanterie de Louise, il enleva rapidement son doigt en riant.

C’est vrai, cela aurait fait vraiment désordre et en plus j’ai horreur des centres de soins en général et l’odeur qui s’y dégage me rend malade et mal à l’aise.

Il acquiesça de la tête à ses derniers propos.

Je sais, Louise, je sais très bien que cela demande une performance de la mémoire en toute épreuve mais dites-vous bien que tant que vous serez performante sur la pratique du maniement de la rapière, la théorie n'est que secondaire et sert juste d'appui dans la compréhension de cette pratique.

Bien, continuons !

La défensive est la manière de se défendre contre l’offensive. Vous savez déjà que  les parades, c’est d’éviter le coup des attaques et de ce fait, elles se divisent en oppositions, c’est-à-dire celles qui se prennent directement en croisant le fer ennemi sans changer de ligne, et en contres, qui se prennent en dégageant. Les demi-cercles ont été définis précédemment. Les parades donnent lieu aux ripostes, coups simples ou composés, portés de pied ferme à l'adversaire, dont l'épée vient d'être écartée de la ligne par la parade. La riposte parée donne lieu à une contre-riposte de l'adversaire. La durée de ces actions s'appelle une passe ou une phrase. Nous avons déjà dit que les attaques réitérées par le tireur avant qu'il ne se relève et se remette en garde sont des remises ou remises de main.  

Un coup d'arrêt est un coup d'épée donné de pied ferme par le tireur sur un adversaire qui l'attaque en se fendant découvert, soit qu'il cave la main ou pour quelque autre condition défectueuse de départ, telle que l'attaque le bras raccourci. Le coup d'arrêt est simplement l'action par laquelle on laisse tomber sur son épée tendue un adversaire qui est parti pour ne pas toucher et dont le coup passera. Cette action s'appelle tendre et ne doit pas donner lieu à un coup fourré, car ce serait alors celui qui est  attaqué qui aurait manqué de coup d'œil.

Par contre, le coup de temps est un coup droit fourni sur un adversaire qui prépare mal son attaque, soit en faisant ses feintes trop larges ou trop lentes, soit en se disposant à partir découvert et le bras court. On le gagne alors en temps, en vitesse.
On appelle lier l'épée exercer une pression enveloppante sur l'épée de l'adversaire tenue par lui, le bras long, horizontale et basse. On insinue la sienne en opposant le fort au faible de sa lame pour le toucher sous le coude ou en quarte basse, vieille pratique qui fournit le coup dit flanconade.
Au liement d'épée, on oppose la parade en cédant, c’est-à-dire sans réagir contre le liement, mais en agissant mollement, pour ramener l'épée ennemie dans la même ligne, comme par une parade circulaire exécutée avec le fort de l'épée, la pointe demeurant stationnaire.


Et nous clorons donc ce dernier chapitre de l’escrime pour démarrer sur le maniement des armes à feu et des armes de jet. Je ne pense pas que nous aurons besoin de manier les armes à feu et de jet dans la Maréchaussée mais je crois qu’une bonne connaissance des armes en général n’est pas à exclure même si leur maniement est secondaire pour nous. Bien sûr, je limiterais leur connaissance qu’aux armes utilisées actuellement par les soldats.

Pourriez-vous me dire quelles sont les armes à feu et de jet que vous connaissez ?
avatar
ClaudeDuchesne

Messages : 56
Date d'inscription : 13/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Salle d\'entraînements théorique et physique avec la Brigadière Louise Leolan

Message par LouiseLamotte le Mar 21 Fév - 18:52

- Bon, cela me rassure un peu alors.

J'espérais avoir un jour l'occasion de montrer que tout cet enseignement avait porté ses fruits, et que nous n'avions pas passé toutes ces heures ensemble pour rien.
Je n'allais pas jusqu'à penser que j'étais devenue très douée avec ma rapière mais je me débrouillais tout de même correctement.

Bien sûr, plus je pratiquerais en situation réelle, mieux cela sera. Et la dernière bataille que la Maréchaussée avait mené, c'était pour délivrer Victoria, Sarah et moi. Je n'avais donc pas prit part à cet évènement. Un jour... Peut-être que j'aurais l'occasion de montrer de quoi je suis capable.

L'entrainement se poursuit avec encore un flot d'explications détaillées. J'écoute, j'emmagasine, j'analyse, je fais tout pour retenir. Heureusement que ce n'était pas une journée où j'étais fatiguée, sinon, je passerais à côté complètement de cet enseignement. Mais non, j'étais en pleine possession de mes moyens.

Un léger hochement de tête de temps en temps signifie à Claude que je l'écoute bien et que je tente de tout bien visualiser et comprendre.

Et puis, il m'annonce par la suite que nous en avons fini avec l'escrime et que nous passons aux armes à feu et de jet. Je le regarde avec des yeux ronds :

- C'est fini !

Pour lui, c'était peut-être futile, mais pour moi, c'était un vrai événement ! Je venais de clore un chapitre qui m'avait occupé durant plusieurs mois. J'avais l'impression d'évoluer soudainement. Je souris :

- Vous ne vous rendez pas compte vous, mais c'est énorme pour moi !

Je lui aurais presque sauté au cou. Mais bon, je savais me tenir, quelques fois !

Claude enchaîne donc sur le nouvel enseignement et à sa première question, je grimace. Ce n'avait pour le moment montré aucun intéressement pour ce type d'arme, et je n'y connaissais pas grand-chose :

- Heu... Pistolet ? Fronde ?

Je fini par hausser les épaules, dépitée :

- En fait, je n'y connais rien... J’ai dit ça comme ça !
avatar
LouiseLamotte

Messages : 202
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 17
Localisation : Sancerre

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Salle d\'entraînements théorique et physique avec la Brigadière Louise Leolan

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum