[RP] Maison médicale de Bourges

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [RP] Maison médicale de Bourges

Message par Requiem le Sam 29 Avr - 10:45

Le médecin confirma que les ingrédients de la tisane concoctée par Soeur Ambre était appropriée pour combattre la saleté qui s'était emparée de lui. Requiem n'en avait jamais douté, cette soeur semblait avoir toutes les qualités du monde.
A son invitation, et sous une nouvelle quinte de toux, Requiem suivit le Doc dans la salle de consultation. Là, à son commandement, il se mit torse-nu. Ca ne lui prit guère de temps, vu qu'il ne portait plus qu'une chemise, laquelle d'ailleurs aurait été dédaignée pour faire la poussière par une soubrette de n'importe quelle maison qui se respectait. Il voulait en finir avec cette toux, il voulait que le docteur chasse ses microbes, vermines, cancrelats, cafards,
toutes ces petites bêtes méchantes qui avaient pris possession de son corps sans lui demander son avis.
Docile, il se laissa faire pendant l'auscultation. Il avait confiance dans ce médecin puisque c'était Soeur Ambre qui l'avait amené chez lui mais ce qu'il redoutait, c'était son verdict. Plus d'un jeune homme en bonne santé s'était fait piéger par un hiver rigoureux pour se retrouver au printemps en quatre planches.

Alors docteur ?demanda-t-il anxieux, c'est grave ?
Requiem n'avait aucune envie de se retrouver enfermé dans un hôpital. L'air, le soleil, le chant des oiseaux lui manqueraient trop.
avatar
Requiem

Messages : 51
Date d'inscription : 18/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Maison médicale de Bourges

Message par AmbreDupuis le Sam 29 Avr - 22:49

Ambre était soulagée. Sa tisane n'était pas une mauvaise idée ! Elle s'en serait voulu d'avoir aggravé l'état de Requiem à cause de mauvais souvenir ! Ce dernier s'inquiétait d'ailleurs pour elle, craignant l'avoir contaminée. Si tel était le cas, c'était encore une épreuve du Très-Haut qu'il lui faudrait franchir !

Wesley demanda à Requiem de le suivre en salle de consultation et Ambre resta sagement et silencieusement assise au bureau, croisant les doigts pour que le diagnostic du médecin ne soit pas trop négatif.
avatar
AmbreDupuis

Messages : 346
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 19
Localisation : Bourges

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Maison médicale de Bourges

Message par WdeLhavilland le Jeu 4 Mai - 18:15

La voix du jeune homme, bien que posée, trahissait une sourde angoisse quant au verdict que j'allais donner. Pour le moment, aucun diagnostic puisqu'il fallait avant tout trouver la source du mal. Tout d'abord, j'auscultais les deux plages pulmonaires à l'aide de mon cornet en bois puis le faisant mettre à plat dos, j'examinais son abdomen en procédant à sa palpation, m'assurant ainsi de la non infection de la chaine ganglionnaire et cela afin d'annuler tout risque de maladie contagieuse. J'étais satisfait intérieurement de n'avoir point décelé chez ce patient un état de peste bubonique. En fait, le jeune homme n'était point contagieux mais souffrait que d'une bronchite.

Fort bien, Monsieur Requiem, rhabillez-vous et venez nous rejoindre au bureau, je vous prie.

Mais avant de rejoindre Ambre dans le bureau, je décrochais un manteau posé sur une des patènes murales situées derrière le paravent et le tendis au jeune homme.

Tenez, Monsieur Requiem, prenez le, il vous protègera de la froidure du temps.

Avec un aimable sourire aux lèvres, je quittais la salle de consultation pour le bureau, laissant le jeune homme se rhabiller.
avatar
WdeLhavilland

Messages : 60
Date d'inscription : 09/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Maison médicale de Bourges

Message par Requiem le Mer 10 Mai - 10:41

Requiem se retrouva sur une table d'auscultation et palpé de tous côtés. Le médecin n'était guère causant, ce qui n'était pas pour rassuré le jeune homme. Mais, quelqu'un s'occupait de lui, c'était déjà un moindre mal. Qu'est c qui lui avait pris aussi de penser qu'il était suffisamment costaud pour résister à l'hiver. La région était humide, des maladies emportaient souvent enfants et vieillards, Requiem n'était pas aussi fort qu'il le pensait. Une bonne leçon d'humilité de temps en temps ne faisait pas de mal. Il avait d'abord été racheté par un abbé, lui qui d'instinct détestait cette race de beaux-parleurs,
curé qui se trouvait en plus être une femme et Requiem refusait de montrer ses faiblesses à quiconque et en particulier aux femmes. Celle-ci, en outre, était très jolie, ce qui n'arrangeait pas le débat intérieur qui résonnait telle une cacophonie dans ce qui lui restait de cerveau et ne manquait pas de le troubler.
Il se demandait si finalement, il ne préférait pas la compagnie de ce médecin, un homme lui, viril, direct, sobre, poli et un peu froid, de qui il accepterait plus facilement d'être remis sur le chemin de la raison, même brutalement. En attendant, son silence était inquiétant mais à sa mine, Requiem ne pensait plus que ses jours étaient comptés.

Merci docteur,dit-il quand celui-ci en eut fini.

Il s'habilla et dut renouveler un autre merci quand le médecin lui colla un manteau entre les mains, manteau qu'il ne refusa pas.
Le manteau sur le dos, il retourna au bureau, pas très fier de lui. Il s'assit sur une chaise et demanda en cherchant du courage dans les yeux d'Ambre :

Alors, Docteur, ça donne quoi ?
avatar
Requiem

Messages : 51
Date d'inscription : 18/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Maison médicale de Bourges

Message par AmbreDupuis le Mer 10 Mai - 20:55

La consultation n'avait pas duré trop longtemps. Ambre n'avait pas bougé de son siège. Elle aurait sans doute dû partir, finalement, elle n'avait plus rien à faire là.
Pourtant, elle ne bougeait pas. Même, elle s'inquiétait vraiment pour cet homme qu'elle venait de rencontrer. Elle souhaitait vivement qu'il ne soit pas gravement malade et elle voulait être sûre que lorsqu'elle le quitterait, il serait en sécurité et soigné. Elle en faisait son devoir.

Aussi, lorsqu'enfin ils revinrent dans le bureau, Ambre croisa le regard de Requiem. Elle sentait qu'il avait besoin d'être rassuré. Alors elle lui adressa un sourire chaleureux et le complimenta sur sa nouvelle acquisition :


- Beau manteau... Il vous va très bien !

Elle posa sa main sur l'avant-bras de Requiem, quelques instants, en geste amical :

- Ca va aller.

Puis, se tournant vers Wesley, elle attendit son verdict.
avatar
AmbreDupuis

Messages : 346
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 19
Localisation : Bourges

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Maison médicale de Bourges

Message par WdeLhavilland le Lun 15 Mai - 18:51

Mon sourire s'accentua lorsque je franchissais la porte du bureau pour prendre place derrière ma table de travail face à Ambre. Je la savais fort soucieuse sur l'état de santé de ce jeune homme et je me devais de faire en sorte de la tranquilliser rapidement.

Je tiens tout d'abord à vous faire savoir que Monsieur Requiem ne présente aucune affection contagieuse manifeste car je pense que c'est la première question que tout le monde se pose. Par contre, Monsieur Requiem présente les symptômes d'une affection bronchique et souffre d'une inflammation aiguë de la trachée et des bronches. La bronchite est en elle-même une maladie bénigne mais qu'il faut tout de même traiter pendant deux à trois semaines afin d'éviter qu'elle devienne chronique.

Je vais lui prescrire un traitement qu'il doit suivre à la lettre, rester bien au chaud, suivre une bonne alimentation saine en s'hydratant beaucoup.


Je prenais de quoi écrire puis notais la prescription que je remettais à Ambre.

J'ai prescrit des cataplasmes à base d'argile, appliquer de préférence à chaud en alternance sur la poitrine et le dos toutes les six heures pendant quarante huit heures. Faire des inhalations de vapeurs à base de plantes d'eucalyptus, thym et romarin et boire beaucoup de tisanes à base de sauge, menthe, camomille et sucrer avec du miel.
avatar
WdeLhavilland

Messages : 60
Date d'inscription : 09/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Maison médicale de Bourges

Message par Requiem le Mer 17 Mai - 10:37

Ah ! Il n'allait pas mourir ! Etait-ce une bonne ou mauvaise nouvelle ? Requiem n'était trop sûr de rien ces temps-ci. La Soeur Ambre parut soulagée d'apprendre qu'il n'avait rien de contagieux, soulagée et détendue. Elle s'inquiétait pour elle puisqu'elle l'avait fréquenté de très près dans son petit bureau à l'église mais peut-être s'inquiétait-elle pour lui aussi. Cette idée plut à Requiem. Mais avant, il fallait répondre au médecin.  
Je vous remercie docteur. Passer trois semaines au chaud, je ne demande pas mieux, mais je n'ai pas de toit, j'ai l'habitude de vivre dehors. Enfin, je me débrouillerai bien !
Et quel programme ! Des cataplasmes toutes les six heures pendant deux jours, des malles entières de médicaments et de plantes à avaler. Qui allait bien pouvoir lui faire ça ? Et où ?
Je dois aller à l'hôpital pour ça ? s'alarma-t-il. Pour Requiem, l'hôpital était une sorte d'antichambre du cimetière, une salle d'attente, avant de passer dans l'au-delà.
Le Doc avait remis la prescription à Ambre. La soeur allait-elle encore s'occuper de lui, la pauvre, à moins qu'elle ne connaisse quelqu'un susceptible de s'en charger. Requiem n'avait plus trop les idées claires, il avait chaud et ce n'était sûrement pas à cause du manteau mais de la fièvre qu'il sentait revenir. Tomber malade, lui ? Quelle déshonneur. lui qui se croyait intouchable, fort au point que les maladies l'évitaient.    

Merci docteur, répéta-t-il encore une fois. Il regarda la soeur, mais c'est vrai qu'elle était jolie, cette dame. Il ne se rappelait plus si il lui avait déjà dit ou non. Il posa sur elle un regard qui appelait au-secours :
Je fais quoi maintenant ? lui demanda-t-il, comme si désormais sa survie ne dépendait que d'elle.
Il avait décrété vouloir se débrouiller seul, mais il était clair qu'il en était incapable.
avatar
Requiem

Messages : 51
Date d'inscription : 18/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Maison médicale de Bourges

Message par AmbreDupuis le Mer 17 Mai - 18:54

Wesley annonça rapidement le caractère non dangereux et non contagieux de la maladie de Requiem. Il ne semblait pas inquiet et cela apaisa Ambre. Avant tout parce qu'elle été soulagé qu'il ne souffre pas d'un mal incurable. S'il lui était arrivé malheur, elle s'en serait voulu. Elle s'en serait voulu d'avoir attendu trop de temps pour aller à sa rencontre et n'avoir pas su l'aider à temps.
Soulagée d'autre part pour son petit Thomas. Elle, elle s'en fichait royalement de tomber malade. Cela faisait partie de la vie. Mais maintenant, elle vivait avant tout pour son fils et elle souhaite par-dessus tout que son fils reste éloigné des maladies.

Wesley fini par lui remettre l'ordonnance. Elle sourit devant ce geste. Cela montrait bien que Wesley la jugeait responsable de Requiem. Et pourtant, elle venait de le rencontrer :


- Merci beaucoup ! Eh bien, il va falloir que je passe chez l'apothicaire. Je n'ai pas tout en stock.

Et surtout, elle se demandait comment elle allait gérer cela. Elle ne pouvait pas au vu de sa vie de famille et de son travail de venir toutes les 6 h poser un cataplasme sur le dos et la poitrine d'un homme qu'elle venait de rencontrer. C'était une gestion trop compliquée et en plus, elle ne pouvait se permettre de toucher un autre homme à ce point. Elle doutait que Noah comprenne une chose pareille. Et elle serait trop gênée. C’était trop intime. A cette pensée, elle se mit à rougir.

Et, se sentant dépendant d'elle, Requiem lui demanda quoi faire :


- Il est hors de question que vous restiez à l’extérieur ! Je ne vous ai pas amené ici pour vous faire soigner pour ensuite vous laisser mourir dehors.

Elle secoua la tête :

- Je ne peux pas me permettre de vous accueillir chez moi... J'ai un bébé de 3 mois et demi, je ne peux pas me permettre qu'il attrape votre mal...

Elle passa la main dans ses cheveux, et réfléchit à voix haute :

- Je pourrais vous arranger une couche au Presbytère de la Cathédrale, dans une salle qui sera chauffée. Vous y resterez le temps que vous voudriez. Je vais bien réussir à trouver un garde-malade qui pourra vous faire les soins là-bas... Mais vous auriez aussi besoin d'un bon bain pour vous décrasser ! Ou alors...

Elle se tourna vers le Wesley :

- Ici, il n'y aurait pas des chambres où il pourrait rester au moins le temps des cataplasmes ?  Je paierais les frais, bien entendu.
avatar
AmbreDupuis

Messages : 346
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 19
Localisation : Bourges

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Maison médicale de Bourges

Message par Requiem le Ven 26 Mai - 9:38

La soeur ne pouvait l'accueillir chez elle, ce qui était compréhensible, au regard de son bébé et de son mari. Manquerait plus qu'en plus de la pécole, Requiem ne lui apporte quelque déshonneur et des ont-dits irrévérencieux que les belles âmes se feront une joie malsaine de propager :
Il ne peut en être question ma soeur, dit-il. Vous avez déjà tant fait pour moi.
C'était vrai, mais Ambre ne paraissait pas disposée à s'arrêter en chemin, comme toutes les femmes de têtes bien ordonnées, elle irait jusqu'au bout de son entreprise bienfaitrice et Requiem ne pourrait que s'y soumettre. Elle proposait une pièce au presbytère qui pourrait faire office de chambre le temps qu'il se remette sur ses deux pieds. Cette solution lui plaisait bien mais, apparemment, le docteur devait disposer de chambres libres, parce que, outre le problème des soins à donner, restait celui plus épineux et délicat : un bain !
Requiem lui était habitué, mais une dame de la classe et de la distinction de l'abbesse qui avait le nez aussi fin que joli, pouvait fort bien être incommodée des relents en tout genre et assez puissants qui émanaient de sa personne. A quand remontait son dernier contact avec de l'eau ? ... Les beaux jours, il se faisait un plaisir de se tremper dans n'importe quelle rivière ou étang mais l'hiver, au premier froid, la crasse lui servait de seconde peau.
Il leva un bras pour glisser son nez sous son aisselle. Le résultat fut effrayant, même les mouches présentent dans le bureau du Doc devaient y succomber.

Ah oui, fit-il, l'air innocent, un bon bain ne me ferait pas de mal, de même que des vêtements propres.
Tout comme la soeur Ambre à qui il sourit pour la remercier de sa gracieuse sollicitude, il attendit que le médecin se prononce au sujet d'une place pour lui. Encore que cette perspective ne l'emballait guère, tout compte fait, il préférerait le presbytère. Là-bas, il y aurait bien moyen de lui apporter un baquet d'eau chaude.
avatar
Requiem

Messages : 51
Date d'inscription : 18/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Maison médicale de Bourges

Message par AmbreDupuis le Dim 11 Juin - 20:59

Après réflexion de quelques secondes, Ambre préférait que Requiem loge au Presbytère. Elle se débrouillerait pour lui apporter tout ce dont il avait besoin pour se soigner et se laver. Elle ne pouvait le laisser dans cet état :

- Bon, c'est décidé, allons au Presbytère. Je me débrouillerais pour tout le reste.

Elle se leva, il était tant de remercier Wesley :

- Wesley, merci beaucoup. Vous me direz combien je vous dois pour les soins, bien évidemment.

Elle savait bien que ça ne plairait pas à Requiem, mais ils avaient déjà discuté de tout cela auparavant.

Une fois les dernières questions réglées, il était temps de retourner au Presbytère.
avatar
AmbreDupuis

Messages : 346
Date d'inscription : 03/01/2017
Age : 19
Localisation : Bourges

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Maison médicale de Bourges

Message par Requiem le Mer 14 Juin - 7:39

Le rendez-vous fatal avec la Dame à la faux n'était pas pour maintenant. Avec un ange aussi puissant que la Soeur Ambre, la Camarde avait taillé son chemin sans demander son reste. Du repos bien au chaud, des médicaments à avaler, des cataplasmes c'était toujours mieux qu'un enterrement à la sauvette. Requiem n'était pas habitué à se soigner ni à se prendre soin de lui mais il fallait un début à tout. Ambre opta pour le presbytère et Requiem en fut soulagé, il n'avait aucune envie de se retrouver interné dans un hôpital-prison avec comme gardien, une infirmière à moustache. Il se leva dans le sillage de la soeur :
Merci pour tout Docteur. C'est gentil à vous d'avoir consacré un peu de temps à ma pitoyable personne. Au plaisir de vous revoir.
Comprenant qu'il avait fait une boulette, il précisa :
Je veux dire vous revoir en bonne santé ! Qui sait, au détour d'une rue, sur le marché ou dans une de ces si nombreuses tavernes.

Requiem réalisa qu'il représentait tout ce que le médecin détestait : homme sans soins, vivant dehors, mal nourri, porteur de maladies, véhicule de virus et autres saleté, Requiem vivait de tout ce que le médecin et la médecine combattaient. Heureusement que Ambre ne le voyait pas du même oeil, la soeur voyait avec son coeur, c'était tout à son honneur. De plus, elle était jolie comme un coeur, ce qui, on s'en doute, ravissait Requiem. Si elle avait été vieille et sans beauté, il l'aurait planté là et se serait enfui vers sa chère forêt.
Une fois dans la rue, il dit dans un sourire de délivrance :

Je comprends bien que vous ayez à coeur de m'aider mais pour m'aider davantage, vous me direz comment faire pour vous retourner service et argent. Je suis peut-être un va-nu-pieds mais je ne suis pas un ingrat. Dès que j'irai mieux, vous m'emmènerez à cette abbaye pour y travailler. En attendant, demeurer au presbytère me va bien. Je m'imaginais mal être séparé de vous. ... Vous savez ma soeur, je me demande si votre seule vue ne m'est pas plus bénéfique que tous les remèdes, potions et tisanes du monde.

Cette rencontre avec la soeur n'était pas anodine, Requiem pensait de plus en plus que la Providence à laquelle il ne croyait pas avait savamment manigancé le croisement de leurs routes respectives. Elle était un grand paradoxe à elle toute seule. Religieuse et très jolie, Religieuse et mariée ! Comment le Tout-Puissant acceptait-il de la partager avec un autre homme ? C'était bien des mystères et l'envie de comprendre ranimait la santé défectueuse du vagabond.
Je vous suis ma soeur, lui dit-il ans son plus beau sourire et en évitant une quinte de toux.
En route pour le presbytère ! Que ferais-je des journées entières là-bas en dehors de guetter vos passages que j'imagine très courts ? Pourquoi ne m'apprendriez-vous pas à servir la Messe ?

Un rayon de soleil, quoique très maladif, dans cette matinée d'hiver, éclaira ce couple insolite. Plus en forme, Requiem aurait tenté d'emmener la soeur visiter son chez lui, ... enfin, son cabanon, ... pour ne pas dire son taudis.
avatar
Requiem

Messages : 51
Date d'inscription : 18/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Maison médicale de Bourges

Message par Victoria le Mer 25 Oct - 11:56

Octobre de l'An de Grâce 1657

C'est un commissionnaire du Domaine Daphné qui vient se présenter avec un pli personnel et confidentiel pour le Docteur Wesley de Lhavilland, médecin attitré de Victoria. Il dépose le pli après s'être assuré que le destinataire l'aura bien en sa possession puis il reprend ses courses vers d'autres lieux.


avatar
Victoria

Messages : 177
Date d'inscription : 02/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Maison médicale de Bourges

Message par WdeLhavilland le Jeu 26 Oct - 13:16

Surpris par le pli personnel envoyé par Victoria et qui me faisait part de la naissance de son fils William, je me demandais pourquoi elle n'avait point eu recours à mes services. Certes, je pensais tout bonnement à Graziella, sa camériste, qui avait dû insister avec fermeté auprès de sa maîtresse pour procéder à son accouchement et quant à Victoria, c'était vraiment gentil de sa part de l'avoir personnellement averti.

Prenant de quoi écrire, je répondis par retour de courrier à son faire-part.





A l’attention de Victoria du Chesnay-Taillandier
du Docteur Wesley de Lhavilland


Bourges le 25 octobre 1657


Madame,

J’ai été ravi d'apprendre la naissance de votre fils William-Edouard-Charles.

Permettez-moi de vous adresser mes sincères félicitations et de souhaiter à l'heureuse maman un prompt rétablissement.

Je serais d'autant très heureux de faire prochainement la connaissance de votre petite merveille afin de m’assurer s’il est en bonne santé ainsi que sa maman.

Je vous renouvelle toutes mes félicitations, Madame.


Que le Très Haut vous garde.



Wesley de Lhavilland  


avatar
WdeLhavilland

Messages : 60
Date d'inscription : 09/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Maison médicale de Bourges

Message par Amélia le Jeu 26 Oct - 19:03


De Amélia Nivel

A Wesley de Lhavilland
Médecin de Bourges

Docteur,

Cette lettre pour vous quérir un rendez-vous. Pourriez-vous passer en mon bureau à la chancellerie au jour et heure qui vous convienne.

Cordialement.

Amélia Nivel

ps : veuillez, monsieur, veiller à ce que ce rendez-vous ne soit connu que de nos deux personnes et vous en remercie.
avatar
Amélia

Messages : 72
Date d'inscription : 04/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Maison médicale de Bourges

Message par Victoria le Ven 27 Oct - 1:17

C'est flanquée de quatre gardes du corps, deux de chaque côté de sa menue personne, de Graziella qui, elle ne sait pourquoi, a fait des petits bonds de cabri en apprenant qu'elles iraient voir Wesley en fin de matinée, que la jeune femme fait son entrée dans la maison médicale de Bourges. Dans ses bras, William dort à poings fermés, le visage serein puisqu'il vient de téter et que son petit ventre de jeune nourrisson est rassasié. Victoria a refusé que quelqu'un d'autre qu'elle se charge de porter son fils. Ce n'est pas protocolaire ni dans les règles mais elle s'en moque. Personne ne peut et ne doit veiller sur son petit prince William lorsqu'elle est là et disponible.
D'un ton sans appel, elle donne ses ordres qui ne devront pas être discutés.


- Vous attendrez à l'entrée, Messieurs, et veillerez à ce que personne ne dérange le docteur de Lhavilland. Sauf en cas d'urgence, cela va de soi.

Elle ne devait pas oublier qu'elle était ici dans un centre de soins et que sa petite personne devrait passer en second plan en cas d'urgence médicale. Elle espérait ardemment que cela ne soit pas le cas, elle avait besoin de toute l'attention de Wesley. Pour William mais aussi pour elle.

- Graziella tu attendras aussi. Pas de discussion, je t'en prie.

Évidemment, Graziella bougonne et fait la tête mais Victoria n'entend pas être accompagnée en salle d'auscultation. Elle est un peu pâle Victoria, elle a perdu du poids et ne dort plus très bien. Elle pleure aussi très souvent, trop souvent. Dans la mesure du possible, elle réussit à masquer tous ces désagréments mais combien de temps tiendra-t-elle ? Elle ne sait pas. Sa vie est bousculée, son coeur est en vrille, sa tête à l'envers. Pourtant, elle conserve toujours ce visage encore enfantin, cette grâce innée, cette fraîcheur que bien des femmes lui envient.

Lorsqu'elle aperçoit Wesley qui s'avance vers elle, sans comprendre pourquoi, son visage s'illumine et elle se sent soudain à l'abri des contrariétés et des misères de ce monde. Serrant William dans ses bras, elle pose avec douceur et bienveillance, son regard sur cet homme qui a suivi son début de grossesse et qu'elle n'a pas revu depuis quelques mois.

- Bonjour Wesley. Je suis heureuse de vous revoir.

Très délicatement et précautionneusement, elle pose le petit prince William sur le lit d’auscultation aux draps immaculés. Avec une infinie tendresse, elle ôte la couverture protégeant son fils du froid et laisse apparaître un bel enfant aux joues roses et bien portantes. De ravissantes boucles blondes jaillissent de chaque côté de son petit bonnet. William dort toujours comme un bienheureux ce qui permet à Victoria de pouvoir converser calmement avec Wesley.

- J'espère que vous ne m'en voudrez pas d'avoir osé venir sans rendez-vous. Votre missive m'a encouragée à le faire, je dois dire.
Voici William. Voyez comme il est sage.
Dit-elle presque dans un murmure, pour cette courte présentation, de peur de réveiller son fils, le couvant du regard avec amour.

A son tour, elle retire sa cape à la capuche cernée de fourrure et dépose la dite cape sur le dossier d'un siège. Ce simple mouvement lui fait perdre un peu l'équilibre, qu'elle a fragile depuis son accouchement. Elle chancelle et ne trouve appui, pour ne pas choir, que sur le bras rassurant du médecin se tenant à proximité de la jeune femme.

- Pardonnez ma maladresse.

Ne supportant pas de se plaindre à tout va, elle oriente la conversation sur autre chose et retire délicatement sa main fine du bras de Wesley en lui souriant chaleureusement.

- Comment vont vos enfants ? Ils doivent avoir bien grandis depuis la dernière fois que je les ai vus ? Et vous Wesley, comment allez-vous ?

Cette dernière phrase pouvait prêter à rire : une patiente demandant des nouvelles de son médecin, c'était un peu incongru. Wesley et elle se connaissaient autrement que par ces visites purement médicales et ils avaient pu échanger lors du mariage de leur amie commune, Louise ou encore lorsque Wesley l'avait visitée au Palais.
avatar
Victoria

Messages : 177
Date d'inscription : 02/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Maison médicale de Bourges

Message par WdeLhavilland le Ven 27 Oct - 18:13

Je répondais diligemment au pli personnel de la Chancelière, intrigué surtout par la discrétion du rendez-vous.




A l’attention d’Amélia Nivel
De Wesley de Lhavilland


Bourges le 26 octobre 1657


Madame,

Par cette présente, je vous confirme ma venue en votre bureau à la chancellerie, aujourd'hui même à 14 heures.

Soyez assurer, Madame, de ma discrétion la plus totale.


Cordialement,


Wesley de Lhavilland  


avatar
WdeLhavilland

Messages : 60
Date d'inscription : 09/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Maison médicale de Bourges

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum